bandeau actu2
samedi, 06 septembre 2008 02:00

St Paul a 2000 ans !

Écrit par

Le 28 juin 2008, le pape Benoît XVI annonçait l'ouverture de l'année jubilaire consacrée à l'apôtre Paul, à l'occasion du bimillénaire de sa naissance que les historiens situent entre 7 et 10 après Jésus-Christ. Le but consiste à faire connaître toujours mieux l'immense richesse de l'enseignement des textes pauliniens, « véritable patrimoine de l'humanité rachetée par le Christ », selon les mots du pape. Lors de l'ouverture de l'année, à la basilique romaine Saint-Paul-hors-les-Murs, était présent le patriarche Bartholomée de Constantinople pour souligner le caractère oecuménique de l'événement. Néanmoins l'initiative romaine ne semble pas avoir reçu un appui égal de la part des Eglises réformées, sans doute à cause d'un manque de concertation. Il est cependant important que les chrétiens protestants soient partie prenante, en vertu de l'héritage paulinien dont ils sont des témoins autorisés. La relecture des grands textes pauliniens par Luther et les autres réformateurs n'est-elle pas à l'origine de la Réforme protestante ?

L'intérêt de l'année paulinienne consiste à découvrir, derrière l'icône et l'auréole, l'homme Paul, sa pensée et son action missionnaire. Lors d'un récent voyage sur les pas de Paul, plusieurs pèlerins firent part de leur stupéfaction devant la force qu'incarne le « voyageur du christianisme ». Celui qui se déplace aujourd'hui avec confort pressent l'énergie de celui qui a entrepris des « voyages sans nombre » et enduré d'incessants dangers pour l'annonce de l'Evangile (2e Lettre aux Corinthiens 11,26).

Un autre étonnement s'empare du voyageur moderne : entre Antioche et Ephèse, en Turquie, il observe la quasi-disparition des chrétiens, à part quelques centaines, voire quelques milliers dispersés entre la frontière syrienne et Istanbul. A Tarse même, la ville de sa naissance et de son enfance, Paul est un inconnu : seules trois religieuses incarnent une présence discrète de l'Evangile. Au point que le maire de la ville, membre éclairé du parti islamiste modéré au pouvoir, désire éveiller l'attention de ses deux cents mille concitoyens pour accueillir les groupes chrétiens qui traverseront la ville pendant l'année.

Sans doute l'énigme de la disparition du christianisme en Turquie et dans la région remonte-t-elle à de multiples causes de la longue histoire de ces pays. Mais, plus profondément, je suis convaincu que le phénomène renvoie au coeur du message paulinien : la force inébranlable de la résurrection du Christ-Jésus passe par la croix du Nazaréen et la fragilité du témoin, ainsi que par la faiblesse des Eglises. Paul illustre ce paradoxe. Souvent il subira la contradiction, tentera de réunir et de réconcilier, parfois sans succès, au moins durable. Les particularismes se fermeront à ses perspectives universalistes, sa vision de la liberté chrétienne sera battue en brèche, et pas seulement par les « dangers des faux frères ». Pourtant, vie, pensée et action de Paul inspireront toujours la réforme des Eglises chrétiennes, jusqu'à aujourd'hui. Plusieurs éléments de celle-ci, notamment l'encouragement à la rencontre personnelle de Dieu et du Christ, sont développés dans ce numéro par Marc Donzé et par Adolfo Nicolàs, Général des jésuites.

Souhaitons que l'année jubilaire contribue à la redécouverte de la force de l'Evangile qui donne sens aux existences personnelles et aux Eglises chrétiennes. Des initiatives locales, comme celle chez nous du diocèse d'Annecy qui distribue la 1re Lettre aux Corinthiens pour la lecture personnelle et en petits groupes, sont utiles. Le film d'Abraham Segal, Le mystère Paul, [1] ainsi que d'autres publications [2] ou encore le Synode des évêques sur la Parole de Dieu, qui s'ouvre à Rome à la fin septembre, pourraient aussi aider à faire connaître l'apôtre et à redécouvrir l'Evangile paulinien, « puissance de Dieu pour le salut de tous ceux qui lui donnent leur foi ».

1 - Le film date de 1999 mais est sorti en DVD cette année, aux éditions Montparnasse, Paris.

2 - Comme "Paul de Tarse, voyageur du christiansme", in Le Monde de la Bible, Hors série, Paris, printemps 2008, 72 p.

Lu 18629 fois