bandeau actu2
mardi, 11 août 2015 11:00

Vatican - Timor oriental

Écrit par

TimorLe cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Saint-Siège, présidera au nom du pape François les cérémonies du cinquième centenaire de l’évangélisation du Timor oriental, le 15 août 2015, à Dili, la capitale du pays. A cette occasion, il signera un concordat entre le Saint-Siège et le petit Etat asiatique.
Le concordat, négocié depuis 2006, a pour but d’établir le cadre légal des relations entre le Saint-Siège et le Timor oriental, comme les activités et la gestion des biens de l’Eglise, les nominations d’évêques, les réductions d’impôts ou encore les jours fériés dédiés aux fêtes religieuses.
Avec 97 % de fidèles, le Timor oriental est l’un « des plus petits pays catholiques au monde », comme le dit son Premier ministre, Rui Maria de Araújo et l’un des deux seuls pays d’Asie à dominante catholique (suite à l’arrivée des Portugais au début du XVIIe siècle).
Le Vatican a toujours été considéré comme un allié diplomatique, surtout pendant l’occupation indonésienne, entre 1975 et 2002, nommant des évêques sans qu’ils soient sous l’autorité de la Conférence épiscopale d’Indonésie. Les relations diplomatiques entre le Saint-Siège et le Timor oriental remontent à mai 2002, au sortir de l’indépendance. Dili ne compte qu’une quinzaine d’ambassades à travers le monde, dont celle auprès du Saint-Siège.
(cath.ch-apic/réd.)

A entendre encore au micro de Radio Vatican, François Raillon, directeur de recherche au CNRS et spécialiste de l’Asie du Sud-Est. Il s'exprime à propos de l'Eglise du Timor oriental.

Lu 1290 fois

Retrouvez les propos du pape François parus dans choisir, assortis de 11 réactions de spécialistes !

Livre Pape 2

Avec, en exclusivité sur notre site, les propos de Pierre Emonet sj, directeur de choisir, et de Charles Morerod op, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg.