bandeau art philo
mercredi, 20 juin 2018 16:21

Très Saint-Père. Lettres ouvertes au pape François

Écrit par

TagnardEntre réflexion et chronique, les lettres qu’Emmanuel Tagnard adressent au pape François retracent sa marche de Saint-Maurice en Valais à Rome, le long de la Via Francigena: 1074 kilomètres parcourus par Sigéric, l’archevêque de Cantorbéry en 990, qui s’en allait recevoir son pallium des mains du pape Jean XV.

Emmanuel le journaliste n’allait pas chercher un pallium. Il entreprenait ce long périple de sept semaines de marche à la rencontre de lui-même, pour réaliser un vieux rêve d’enfance et bousculer ses habitudes. Un remous qui le rapprochait du pape François vers lequel il cheminait: un pape qui osait enfin revenir à l’essentiel, au Christ et à l’Évangile, en bousculant les lourdeurs cléricales de l’institution qui les avaient occultés.

Emmanuel Tagnard
Très Saint-Père. Lettres ouvertes au pape François
Paris, Salvator 2018, 192 p.

Avec une certaine naïveté -ou simplicité- Emmanuel écrit au pape François au gré de ses étapes, pour lui raconter simplement ce qu’il a vu et vécu, et les réflexions que cela lui suggère. Comble d’audace, il propose à des personnalités rencontrées dans le cadre de son métier de journaliste de lui emboîter le pas et d’écrire aussi au pape. Catholiques, protestants, juifs, musulmans, bouddhistes, tous ont accepté: Anselm Grün le moine bénédictin, Matthieu Ricard le bouddhiste, David Lebreton un anthropologue, Cheikh Khaled Bentounes, Jean Revillard photographe, Anne Becker historienne, Haïm Korsia le grand-rabbin de France, Arcabas le peintre, Lotti Latrous la fondatrice des centres «Espoir» en Côte d’Ivoire, Matthias Wirz moine à Bose, le professeur Jacques Besson psychiatre, le philosophe Alexandre Jollien, Jean Ziegler qu’on ne présente pas, Vera Weber présidente de la Fondation Franz Weber, Marie-Paul Ross religieuse et sexologue clinicienne, la théologienne Lytta Basset, sans oublier Jean-Claude Guillebaud qui signe la Préface du livre.

Chaque correspondant s’adresse au pape pour parler des harmoniques entre sa propre expérience et l’enseignement ou les prises de position du pape argentin. En élargissant l’horizon, leur réflexion interpelle les lecteurs d’Emmanuel. Le partage des ressources, la fraternité universelle, la paix, la maladie et le handicap, l’unité des chrétiens, les déviances sexuelles des consacrés, la vie spirituelle, l’existence des anges, la protection de la nature et des animaux, autant de thèmes évoqués par ces témoins engagés et bienveillants.

La marche d’Emmanuel s’élargit, elle devient celle de tout un monde qui puise à d’autres sources l’énergie d’avancer sur le même chemin que signale inlassablement le pape François.

 

Lu 607 fois