bandeau art philo
samedi, 16 octobre 2021 10:55

Rome est une femme

Écrit par

chevalierAncien journaliste, Michel Chevallier propose dans ce premier roman une plongée charnelle, mais aussi politico-philosophique, dans la Rome de 1935. Les pierres et la végétation de la ville, ses lumières et parfums sont restitués à travers les yeux de Cesare, un jeune enquêteur de police dont les sens et l’esprit sont en éveil. Orphelin de père, vivant seul avec sa mère, il se retrouve sur la piste du meurtrier d’une jeune femme, aux côtés du commissaire Gaetano, un homme cultivé et subtile.

Tout à son amour de Rome, au-delà de la grossièreté, du machisme et de la violence des hommes qui y sévissent, Cesare s’initie au désir et à son assouvissement, mais aussi à la réalité de la brutalité politique. Le fascisme est une «religion», lui explique Gaetano, qui cherche à s’inscrire dans une histoire glorieuse, réécrite à l’aune d’un nouvel ordre moral bâti sur «une pulsion de mort exprimée comme identité». Si les bâtiments fascistes, les églises et les reliques de l’Antiquité continuent à se partager l’espace dans les rues, il est ainsi plus difficile pour les Romains d’échapper à la toile de fer tissée par le régime, malgré tout le soin dont font preuve certains pour ce faire.

Prétexte à réflexion sur les totalitarismes, qu’ils soient d’ordre religieux ou politique, Rome est une femme balance entre des dialogues plausibles et savoureux, et des envolées mystiques un brin tirées par les cheveux. L’auteur est Suisse mais connaît fort bien Rome. Son roman transpire l’Italie, serait-on tenté de dire, tant dans l’approche des lieux, que dans celle de la psyché des personnages.

Michel Chevallier présentera son roman à Genève, samedi 23 octobre, à 17h, à la librairie Les Recyclables (53 rue de Carouge).

Michel Chevallier
Rome est une femme
Paris, L’Harmattan 2020, 240 p.

Lu 113 fois
Plus dans cette catégorie : « André Dumas Éric Fuchs l’éveilleur »

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.