bandeau art philo
vendredi, 29 avril 2022 10:00

Amour à mère

Écrit par

DalmasIl y a deux colonnes vertébrales à ce récit d’une enfance meurtrie. L’une fissurée, effritée même, marquée par le désamour parental et l’exil politique; l’autre, qui tient lieu de charpente, est imbibée de la tendre affection d’une tante, du soleil iodé illuminant les rues de Tunis, et du plaisir de lire et d’écrire. Danielle Dalmas était, comme on les appelait alors, une pied-noir qui a quitté adolescente sa Tunisie natale, en proie aux heures houleuses de l’indépendance, pour gagner avec sa famille Annemasse, en Haute-Savoie.

Le père, sous-brigadier français, raciste et brutal, n’a jamais lésiné sur les coups distribués aux Arabes... et à ses enfants, tandis que sa femme, en adoration devant lui, le regardait faire, tout en abreuvant ses enfants de reproches. Une mère amère, qui a fragilisé le cœur de la fillette, y plantant des graines de colère. Une mère auprès de qui l’auteure de ce récit ira chercher, jusqu’à sa toute fin, des réponses, et surtout un geste d’amour qui permettrait au pardon d’éclore.

Il est particulièrement émouvant d’entrer dans l’intimité d’une personne qu’on a eu le privilège de rencontrer, une seule fois mais de manière marquante. Et étrangement de la retrouver, alors que finalement on ne sait rien d’elle. Une magie qui doit certainement beaucoup à l'hospitalité vraie et à la générosité qui l’habitaient, que l’on retrouve dans son style incisif qui laisse pourtant toute sa place au lecteur. Décédée trois ans avant la parution de ce recueil, c’est son mari qui a poursuivi son projet, fidèle à la passion de l’écriture qui portait son épouse. Car Danielle Dalmas «écrivait tout le temps… des poèmes, des pièces de théâtre», des chansons, des chroniques.., dit-il dans la préface (elle avait d’ailleurs écrit en juillet 2018 une nouvelle pour nous, Le rythme dans la peau, in choisir n° 688), transformant «sa prime douleur en beauté et en création, son désamour en amour absolu du prochain». C'était une femme engagée, portée par un esprit de rébellion et d'empathie que reflétaient tans sa vie professionnelle (animatrice socio-culturelle) que politique (conseillère municipale) ou artistique.

Terre d’encre est une collection des éditions Saint-Augustin, qui invite chacun à retracer par l’écriture l’histoire de sa famille ou de son entreprise, pour valoriser la mémoire locale. Amour à mère, son troisième volume, est une réussite du genre.

Danielle Dalmas, "Amour à mère", couverture

 

Danielle Dalmas
Amour à mère
Saint-Maurice, St-Augustin 2022, 174 p,

Lu 166 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.