bandeau art philo

René Longet

mardi, 25 décembre 2018 11:01

L’espérance en mouvement

Macy JohnstoneJoanna Macy et Chris Johnstone
L’espérance en mouvement
Genève, Labor et Fides 2018, 312 p.

Ce livre, publié aux États-Unis en 2012 par deux figures emblématiques de l’écopsychologie, nous remet une nouvelle fois face à la réalité: «Chaque jour, nous perdons des parties précieuses de notre biosphère, tandis que des espèces disparaissent et que des écosystèmes sont détruits. (…) Étant donné que l’extraction de l’eau douce se fait à un rythme plus rapide que son réapprovisionnement, les puits autour du village se dessèchent. (…) En raison de la surpêche, les stocks de nombreuses espèces autrefois communes (...) sont en forte baisse.» Ou encore: «plus de 630 millions de personnes vivent à moins de dix mètres au-dessus du niveau de la mer. Si les calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique occidental continuent à fondre, la montée des eaux inondera Londres, New York, Miami, Mumbai, Calcutta, Sidney, Shanghai, Jakarta, Tokyo, et bien d’autres métropoles.»

lundi, 02 septembre 2019 10:59

Annales 2016-2017

AcademieAcadémie d’éducation et d’études sociales
Annales 2016-2017
L’engagement dans la cité
Paris, Lethielleux 2017, 262 p.

Ce recueil des huit conférences-débats du semestre d’hiver de l’Académie d’éducation et d’études sociales (AES) offre des présentations contrastées, reflets de facettes diverses de l’engagement civique et social de catholiques français. Car «le christianisme prêche le Ciel mais ne nous désengage pas de la terre»; les chrétiens «sont à la fois intégrés à ce monde et conscients d’un au-delà».

jeudi, 04 octobre 2018 10:54

La mobilité en questions

BierlaireMichel Bierlaire, Vincent Kaufmann, Patrick Rérat
La mobilité en questions
Lausanne, PPUR 2017, 210 p.

Nous sommes confrontés à une croissance rapide de la mobilité, tant obligée (trajets entre le domicile et le travail) que choisie (40 % de nos déplacements sont dus aux loisirs). Or les coûts environnementaux (les transports sont le plus gros poste de notre facture pétrolière) et financiers exigent aujourd’hui une analyse des priorités.