banner politique 2016

Lucienne Bittar

mardi, 21 avril 2015 09:52

Les leçons d'Ebola

Trop alarmiste, trop lente... A chaque crise sanitaire, l’OMS est en butte à la critique. L’épidémie d’Ebola met en lumière les limites de sa marge de manœuvre face à sa réalité institutionnelle, aux méconnaissances entourant le virus et aux problèmes de développement propres aux pays touchés.

Chaque année, en vue de la Journée mondiale des missions du mois d’octobre, l’agence fides[1] présente les nouvelles données révélées par l’«Annuaire des statistiques de l’Église», du Vatican. Celles présentées ici ont été arrêtées au 31 décembre 2011. Pour les chiffres suisses, nous avons choisi de reproduire une série de tableaux présentés en 2013 par l’Institut suisse de sociologie pastorale[2].

vendredi, 13 mars 2015 01:00

François : deux ans de pontificat !

Merci PapeLe pape François fête ce 13 mars l'anniversaire de son élection. En deux ans, il a insufflé au Vatican un style bien à lui, que d'aucuns observateurs qualifient de «radical», clairement influencé par la spiritualité ignacienne et le «gouvernement» jésuite axé sur le discernement. Son «credo»: être centré sur la figure du Christ, être loyal envers l’Église, mais surtout envers le Peuple de Dieu. Mais aussi se reconnaître comme pécheur accueilli par l'amour miséricordieux de Dieu.

Pour mieux découvrir les racines de la pensée de François, choisir propose les relectures de plusieurs articles très éclairants: celui de l'argentin José María Poirier, directeur de la revue catholique Criterio (septembre 2013); l'interview accordé par le pape à Antonio Spadaro sj, pour le compte des revues culturelle jésuites (septembre 2013); ou encore l'article d'Antonio Spadaro sj, sur le «Renouveau de la synodalité», (janvier 2015). Le style de la Compagnie n'est pas la discussion mais le discernement, qui, évidemment, suppose la discussion dans sa mise en œuvre. La façon dont le synode sur la famille s'est déroulé est un exemple type de cette approche  liberté de parole pour tous les acteurs, écoute et accueil du dire de l'autre, puis annonce transparente des décisions prises et des résultats des votes.

lundi, 23 février 2015 01:00

Le Père Alexis Prem Kumar, enfin libre !

Pere AlexisTrès bonne nouvelle ! Le Père Alexis Prem Kumar a été libéré après plus de 8 mois de captivité ! Ce jésuite indien travaille pour le Service jésuite des réfugiés (JRS). Il avait été enlevé en Afghanistan le 2 juin 2014, par un groupe d'hommes non identifiés, tandis qu'il visitait une école soutenue par le JRS. Le JRS se dit immensément reconnaissant au gouvernement indien pour le rôle qu'il a joué pour obtenir cette libération.
« Ces derniers huit mois ont été une longue et difficile période d'incertitude pour la famille du Père Prem, ses amis et ses collègues. Vous ne pouvez pas vous imaginer notre soulagement de savoir qu'il est maintenant chez lui, sain et sauf. Nous sommes conscients des efforts infatigables, à de nombreux niveaux, pour obtenir sa libération et nous sommes reconnaissants pour le réconfort reçu et les prières d'innombrables amis, notamment celles des enfants de l'école où Prem a été enlevé », a déclaré le Père Peter Balleis sj, directeur international du JRS.
Le JRS travaille en Afghanistan depuis 2005. Même pendant les mois difficiles de la captivité du Père Prem, le il a continué à gérer ses programme dans le pays, de façon à assurer que les étudiants afghans continuent à avoir accès à une éducation de qualité."Notre rôle en Afghanistan est d'aider les personnes déplacées et leurs communautés d'accueil, de leur offrir de l'éducation et des compétences pour qu'elles puissent reconstruire leurs vies et celles de leurs communautés. Nous étions proches du peuple afghan avant l'enlèvement du père Prem, et nous continuerons à l'accompagner de toutes les manières possibles", affirme dans son communiqué le JRS.
(JRS/réd.)

Mecanique instableGautierVanlieshoutYann Reuzeau s'est beaucoup documenté avant d'écrire « Mécanique instable », et il a bien fait. Cette histoire d'entreprise florissante se transformant en Scop (coopérative) est une réussite. Cela aurait pu être laborieux, c'est drôle et bien croqué. Les dialogues, plus vrais que nature, ne laissent pas de temps mort (ou très peu) et permettent au spectateur de revisiter les grands sujets du monde du travail : les rapports à la hiérarchie et au pouvoir [Ce n'est pas la hiérarchie que vous voulez qu'on respecte, c'est l'incompétence], les questions de rémunérations et d'emploi [« Tu veux faire de la discrimination positive ? C'est au pays de faire ça, pas à toi !], l'égalités des sexes, l'amour et l'amitié entre collègues, le sens que l'on donne au travail. Tout cela est observé dans la durée, l'histoire se déroulant sur 10 ans, avec humour et un brin de dérision. Impossible de ne pas se sentir concerné.

Page 20 sur 30

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL