banner politique 2016

Politique suisse

Les amis de notre pays s'imaginent souvent que la Suisse est un pays multilingue, habité par un peuple de polyglottes. Parmi les préjugés positifs sur notre pays longtemps - peut-être trop longtemps - idéalisé, figure en bonne place l'idée que tous les Suisses parlent couramment deux, trois, voire quatre langues. La réalité est loin de cette image d'Epinal. Au fond, seuls les Italophones et les Romanches, les minoritaires parmi les minoritaires, incarnent réellement ce mythe : ces périphériques sont les plus suisses des Suisses. Pour les Romands et les Alémaniques, on est loin du compte. Il y a notamment une idée à laquelle seuls les étrangers croient encore : que la majorité des Romands maîtrisent l'allemand. Pourquoi n'est-ce pas le cas ?

lundi, 06 septembre 2004 02:00

Sortir de l'ombre

Écrit par
Clandestins. Un terme qui recouvre une réalité dure, injuste, de plus en plus imposante en Suisse
mardi, 06 juillet 2004 02:00

La mission des pouvoirs politiques

Écrit par
Dans une société démocratique, une culture vivante s'entend dans la diversité et le débat. Si elle est le fait de chacun, elle est donc aussi celui de la collectivité, et ce faisant ne peut être confiée aux seules initiatives individuelles et aux lois du marché. Par une politique réfléchie de subventions publiques, l'Etat doit préserver le patrimoine culturel et encourager le développement de la pensée critique et créative. Réflexions et expérience de Patrice Mugny.
dimanche, 06 juin 2004 02:00

Un héros tellement ambivalent

Écrit par

Pourquoi les Suisses aiment-ils et admirent-ils tant Tell, ce héros légendaire si ambigu. Justement parce que cette ambivalence permet à tout un chacun d'y projeter ses propres conceptions de la patrie. C'est ce que montre Christophe Büchi, à partir d'une lecture de la pièce de Schiller, " Wilhelm Tell ", jouée cet été sur la plaine du Grütli.

samedi, 06 décembre 2003 01:00

Une Suisse plus dure

Écrit par
Que s'est-il réellement passé lors des élections fédérales d'octobre ? Christophe Büchi analyse les causes principales des changements survenus et esquisse quelques hypothèses quant aux répercussions que ces élections pourraient avoir sur le paysage helvétique. Il examine notamment l'avenir du Parti démocratechrétien (PDC) en posant la question de la défense des valeurs chrétiennes dans la politique suisse de demain.
mardi, 06 mai 2003 02:00

Ma colère

Écrit par
dimanche, 06 avril 2003 02:00

Les confessions et la Suisse multilingue

Écrit par

En étudiant l'histoire de la Suisse multilingue, on se rend vite à l'évidence qu'il n'est pas possible de comprendre la question des langues si on ne s'intéresse pas en même temps au christianisme et aux confessions chrétiennes en terre helvétique. Dans notre pays, les problèmes linguistiques et religieux ont toujours été imbriqués de multiples façons. La question religieuse a influencé au cours de l'histoire les relations entre les groupes linguistiques. Mais si la Suisse multilingue ne peut être comprise sans référence au christianisme, pourra-t-elle survivre à une déchristianisation de notre société ? Pour ne pas susciter de faux espoirs, précisons que nous aborderons la question sans prétendre y répondre.

jeudi, 06 mars 2003 01:00

La politique d'asile suisse

Écrit par
Le directeur de l'Office fédéral des réfugiés (ODR) ne parle pas la langue de bois. Il fait le point sur la question de l'asile, sur la position de la Suisse par rapport à la législation de l'Union européenne et met le doigt sur certains dysfonctionnements en matière de criminalité et d'aide sociale.
Page 4 sur 6