×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 84
banner politique 2016

Politique suisse

jeudi, 06 février 2003 01:00

Vers une guerre entre les générations ?

Écrit par
La baisse tendancielle des actifs, son corollaire, le vieillissement de la population, ainsi que le creusement des inégalités donnent lieu à des solutions qui risquent de dresser les aînés contre la société. A l'OCDE comme en Suisse, des économistes dessinent des solutions sur le papier, qui se heurtent au démenti de la réalité. «Faire payer les vieux» sera-t-il le nouveau grand débat politique ?
samedi, 06 juillet 2002 02:00

Sans solidarité, pas de cohésion

Écrit par
Le 22 septembre prochain, les Suisses se prononceront sur l'utilisation des réserves d'or excédentaires de la Banque nationale. Ils auront à choisir entre le contre-projet du Conseil fédéral et du Parlement, et l'initiative unilatérale de l'Union démocratique du centre (UDC). Contrairement à ce que demande l'initiative sur l'or, le contre-projet prévoit la préservation du capital. Le produit du capital sera versé à parts égales à l'AVS, aux cantons et à la Fondation Suisse solidaire. Dans 30 ans, la prochaine génération pourra décider de l'utilisation du capital. C'est là une proposition sage et équitable.
mercredi, 06 février 2002 01:00

Suisse - Afrique du Sud : le temps des réparations

Écrit par
Choquant ! Le régime de l'apartheid a été conforté par des prêts occidentaux et ce sont aujourd'hui les victimes de ce régime qui doivent les rembourser ! Des banques suisses figurent parmi les créanciers, des hommes d'affaires de notre pays parmi les «profiteurs ». Comme l'a fait la Commission Vérité et Réconciliation en Afrique du Sud, il est sans doute temps de lever, chez nous aussi, le voile sur ce passé tout proche. Et d'examiner les possibilités de réparer le mal commis, avant qu'on ne nous y force...
dimanche, 06 janvier 2002 01:00

Adhérer à l'ONU, défendre la démocratie

Écrit par
L'adhésion de la Suisse à l'ONU, sur laquelle le peuple est amené à se prononcer ces prochaines semaines, soulève des questions légitimes au sein de la classe politique et des inquiétudes dans une population déstabilisée par les manifestations du terrorisme et la découverte brutale de la fragilité de nos piliers économiques, au nombre desquels Swissair ne comptait pas pour le moindre. Les grandes interrogations autour desquelles semblent vouloir porter la campagne ont trait à la neutralité permanente et armée, aux garanties démocratiques et à la charge financière additionnelle engendrée par une participation pleine et entière. Avant de développer un argumentaire sur la problématique de l'adhésion de la Suisse à l'ONU, il est nécessaire d'essayer de comprendre sur quels schémas mentaux s'articulent les concepts de neutralité et de démocratie ; ce qui nous renvoie à l'image que les uns et les autres, nous nous faisons de la Suisse et du monde.
jeudi, 06 septembre 2001 02:00

Intégration des étrangers :

Écrit par
La Suisse, comme les autres pays de la région, entretient des liens contradictoires avec ses immigrés dont la présence est ressentie comme un phénomène à la fois nécessaire et menaçant. Cette ambiguïté prend sa source dans une vision restreignant la question de l'immigration à un phénomène économique. Ainsi, il n'existe pas en Suisse de politique d'intégration des étrangers. Certains cantons ouvrent des pistes intéressantes. Dernière nouveauté en date, l'adoption d'un projet de loi sur l'intégration à Genève. Un exemple intéressant, qui montre la nécessité d'institutionnaliser cette notion. Politique choisir septembre 2001 21
vendredi, 06 juillet 2001 02:00

Réfugiés : un outil efficace

Écrit par
«Je n'ai pas oublié que, comme toi, j'ai aussi grandi en terre étrangère et j'ai dû faire face à de nombreux périls. Voilà pourquoi, si quelqu'un me demande l'hospitalité, comme tu le fais maintenant, je ne saurais la lui refuser. Tu seras ici à l'avenir en sûreté, comme je le suis.» OEdipe à Colone (Sophocle)
Au cours des dernières années, les Suisses ont lu ou entendu, à plusieurs reprises au fil des débats parlementaires, que l'article constitutionnel sur les évêchés allait être maintenu ou, au contraire, supprimé. Au point de ne plus savoir où l'on en est. Mais aujourd'hui, comme dirait Robert Lamoureux, le canard est toujours vivant ! A moins que le 10 juin prochain, peuple et cantons ne fassent un sort définitif à ce (trop) fameux article, qui mérite quelques commentaires.

Dépenser moins pour l'armée et investir plus dans la promotion de la paix afin de se donner les moyens d'une politique de sécurité adaptée aux menaces réelles. Tel est le but de l'initiative populaire «Economiser dans l'armée» sur laquelle le peuple suisse se prononcera le 26 novembre. Quelques quarante organisations non gouvernementales, dont la Communauté de travail (Swissaid, Action de Carême, Pain pour le prochain, Helvetas, Caritas), recommandent le oui.

Page 5 sur 6