banner religion 2016
mercredi, 17 février 2021 10:19

Campagne de Carême 2021

Écrit par

Campagne oecumeniqueLa Campagne œcuménique de Carême 2021 commence ce 17 février, Mercredi des cendres. Elle est placée sous la devise «Justice climatique, maintenant!» et entend sensibiliser à la situation dans les pays du Sud, où les personnes les plus défavorisées sont frappés de plein fouet par les conséquences des changements climatiques.

Aux Philippines, le dérèglement climatique a entraîné une forte hausse de la fréquence et de l’intensité des typhons. «On recense désormais 20 ouragans par an, dont cinq particulièrement destructeurs», rapporte Marieta Llanera, hôte de campagne d’Action de Carême. Les communautés de pêcheurs et de pêcheuses installées le long des côtes, déjà défavorisées, sont les premières victimes de ces phénomènes, qui menacent en maints endroits leurs moyens de subsistance. Marieta Llanera indique que ces communautés doivent désormais adapter leurs activités et se concentrer davantage sur la production de légumes, ce qui pose notamment un problème culturel pour nombre d’entre elles.

En Indonésie, un pays possédant 81'000 kilomètres de côtes, le principal danger réside dans la hausse du niveau des mers. «Si le niveau des mers s’élève d’un mètre, 90'000 kilomètres carrés de terres seront perdus», alerte Yuyun Harmono, hôte de campagne de Pain pour le prochain, précisant que 23 millions de personnes seraient de la sorte condamnées à quitter leurs foyers. Les conséquences des changements climatiques se font déjà nettement ressentir sur la petite île de Pari, située au large de la côte de la capitale Jakarta: en 2020, Pari a subi par deux fois des inondations, ce qui ne s’était encore jamais produit auparavant. Yuyun Harmono souligne que les habitant·e·s voient leur existence menacée alors même que leur empreinte carbone est négligeable, ajoutant qu’il s’agit là d’une profonde injustice.

À noter, qu'en raison des mesures de lutte contre la crise sanitaire, les hôtes de la Campagne œcuménique, qui se rendent habituellement en Suisse pour l’occasion, ne pourront faire le déplacement cette année, mais prendront part aux manifestations à distance. Pour faire un don et pour de plus amples informations, cliquez ici.


Appel à la BNS et pétition

Action de Carême, Pain pour le prochain et Être Partenaires lancent dans le cadre de la Campagne œcuménique de Carême une pétition qui appelle la Banque nationale suisse (BNS) à se défaire de tous ses investissements dans les énergies fossiles. À la fin de l’année 2019, la BNS détenait près de six milliards de dollars en actions dans des entreprises qui produisent des énergies fossiles. L’institution finance ainsi le rejet de 43 millions de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone par an, soit un volume presque aussi important que les émissions intérieures de la Suisse. «La stratégie d’investissement mise en œuvre par la BNS favorise une trajectoire de réchauffement de quatre à six degrés», explique Miges Baumann, responsable de la politique de développement de Pain pour le prochain, ce qui dépasse largement le niveau inscrit dans l’accord de Paris sur le climat.

Lu 123 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL