banner religion 2016
dimanche, 06 octobre 2002 02:00

Regard d'un théologien protestant

Écrit par

Je confesse être un peu trop jeune pour avoir de Vatican II des souvenirs personnels. Pour l'historien que je suis, le concile des années 1962-1965 est donc avant tout un événement qui relève de l'histoire. Un événement capital, même si l'on ne se risquera peutêtre pas, comme l'a fait le général de Gaulle, à le baptiser «plus grand événement du XXe siècle». Il serait simpliste d'imaginer pour autant une cassure brutale entre un avant et un après. Le concile s'est voulu réformateur et s'est donc (tout comme les «réformateurs » du XVIe siècle) inscrit dans une tradition. Que l'on sache, il n'a jamais prétendu vouloir tout reconstruire à partir de zéro. Mais si le concile de Vatican II a ses limites et s'il laisse - parfois à dessein - ouvertes un certain nombre de questions, ce serait faire preuve de mauvaise foi que de ne pas saluer, d'abord, ses notables avancées. Quel changement de décor, pour le catholicisme romain, que ces années 1962-1965 !

dimanche, 06 octobre 2002 02:00

Du grand rêve aux petites utopies

Écrit par
Que reste-t-il de la théologie de la libération ? Ceux qui lui sont favorables répondent qu'elle est toujours vivante ; ceux qui lui sont opposés affirment généralement qu'elle est morte. Chacun court donc le risque de prendre ses désirs pour des réalités. Un bon connaisseur de l'Amérique latine, le Père Alain Durand, fait le point dans un article paru sous une forme un peu plus longue dans le bulletin «Foi et Développement» du Centre L.-J. Lebret.
Jésuite hollandais, Frans van der Lugt vit en Syrie depuis plus de 35 ans et compte bien y rester. De par son lieu de vie, mais aussi la particularité de son travail, il a eu l'occasion de partager des moments de vie avec de nombreux musulmans de la région, et ainsi d'apprendre à les connaître et à les apprécier.1 Son expérience, d'une grande richesse humaine, l'a conduit à mesurer combien le manque d'estime de soi et de sécurité intérieure mène au rejet de l'autre, de sa différence. Et combien, en ce sens, la psychothérapie se révèle précieuse pour briser les barrières de la peur.
vendredi, 06 septembre 2002 02:00

Les promesses du détour

Écrit par
vendredi, 06 septembre 2002 02:00

Femmes prêtres : suite et pas fin

Écrit par
Le 29 juin dernier, dans un bateau sur le Danube, sept femmes catholiques ont été ordonnées «prêtres». Cet évènement a suscité des réactions fort contrastées. Sympathie, ironie, agacement, colère : rien ne leur fut épargné. Fidèle à sa réputation, la Congrégation pour la doctrine de la foi a aussitôt fulminé l'excommunication. Dont acte. Si contestables et dommageables que soient ces ordinations sauvages, le fait en lui-même mérite mieux que le mépris. Car il se situe au confluent de plusieurs courants de fond qui bousculent actuellement les traditions de l'Eglise catholique concernant les ministères ordonnés.
vendredi, 06 septembre 2002 02:00

Cheminement avec des musulmans

Écrit par
Jésuite hollandais, psychothérapeute, Frans van der Lugt est arrivé en Syrie en 1966, après avoir appris l'arabe au Liban. Depuis, il n'a plus quitté la Syrie et compte bien y rester. Il y anime des retraites spirituelles, des groupes de CVX (communauté de vie chrétienne), des sessions de yoga et de zen. En vue de réaliser un projet de développement rural et d'environnement («Al Ard», terre), il travaille actuellement à la création d'une association, en collaboration avec le gouvernement syrien. Il témoigne ici de son expérience de vie avec les musulmans.
samedi, 06 juillet 2002 02:00

Saint François d'Assise et la nature

Écrit par
«Mes frères les oiseaux, vous êtes très redevables à Dieu votre créateur, et toujours et en tous lieux vous devez le louer parce qu'il vous a donné la liberté de voler partout
samedi, 06 juillet 2002 02:00

Un nouveau regard sur l'animal

Écrit par
Il n'y a rien de plus ambigu que de décrire les relations de l'Homme à l'animal. Ces liens imprégnés de mystère, reconnaissons-le humblement, accompagnent l'histoire de l'humanité et de ses civilisations. En effet, à l'exemple de la recherche désespérée - du moins jusqu'à aujourd'hui - du chaînon manquant entre l'Australopithèque et l'Homo sapiens, la relation entre l'Homme et l'animal fait partie intégrante d'un mystère, car elle est, selon les termes de Jean Dorst, d'une rare «subtilité» et d'une rare complexité. La Bible, et plus particulièrement l'Ancien Testament, reflète très bien ce jeu ambivalent et le reprend largement.
Page 54 sur 60

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL