bandeau actu2
mercredi, 26 juin 2019 15:55

Femmes, courir pour l'égalité

Écrit par

clip image001En janvier, l’association Tu Vis ! Tu Dis a lancé la Sine Qua Non Squad, des sessions de running et de training mixte pour encourager les femmes à se réapproprier l’espace public et revendiquer leur droit à faire du sport quand elles veulent, où elles veulent et dans la tenue qu’elles veulent. Déployée dans un premier temps en Ile de France, la Sine Qua Non Squad se délocalise pour une session en Suisse, à Genève.

Cette initiative a été créée à la suite de nombreux témoignages de coureuses partageant à la fois leur crainte de courir seule tôt le matin ou tard le soir, et leurs agacements à faire l’objet de remarques sexistes notamment lorsqu’elles courent en short ou en brassière. Une étude menée en 2015 par Runner’s World révélait que 43% des femmes se disent victimes de harcèlement durant leur séance de footing et 27% des femmes ont tout simplement arrêté la course à pied pour cette raison.

A Genève, le rendez-vous est lancé le 9 juillet, à 19H00, à la buvette des Bains des Pâquis. À l’initiative du déploiement de la Sine Qua Non Squad en Suisse, Clémence et Juliette expliquent: «Lors de nos sorties de running, nous avons commencé à appréhender certains endroits de la ville notamment en fin de journée, préféré sortir en leggings plutôt qu’en short même lorsqu’il faisait 25°. On a découvert la Sine Qua Non Squad et on s’est dit que la déployer en Suisse était une parfaite opportunité de lutter contre toutes les remarques déplacées et les sifflements que nous subissions.

Pour Mathilde Castres, présidente de l’association Tu Vis ! Tu Dis !, «construire une société plus égalitaire passe par la réappropriation de l’espace public par les femmes. Le sport, par sa capacité à être un formidable outil au service de l’affirmation de soi, de la prise de leadership et de la confiance doit être une solution dans cette conquête et non une source de craintes ou une énième opportunité d’injonction sur la place des femmes.»

A lire l'article de la journaliste Béatrice Graf Latéo, Le sport au féminin, publié dans notre revue 688: le sport serait-il un des derniers remparts de la ségrégation entre les sexes? Une mixité repensée serait bienvenue. La Ville de Genève a empoigné la question.

Lu 86 fois
Plus dans cette catégorie : « L’homme face aux conditions extrêmes

Retrouvez les propos du pape François parus dans choisir, assortis de 11 réactions de spécialistes !

Livre Pape 2

Avec, en exclusivité sur notre site, les propos de Pierre Emonet sj, directeur de choisir, et de Charles Morerod op, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg.