bandeau art philo
mercredi, 04 mars 2015 01:00

Vie consacrée

Écrit par

Collectif 28840Collectif, Aimer c'est tout donner. Témoignages
Fribourg/St-Maurice, Association La Vie consacrée/Saint-Augustin 2015, 220 p.

« Je ne crains pas Dieu, je crains son absence. » Ces paroles d'un inconnu, au fond d'une église, restent fixées dans ma mémoire. Aujourd'hui, après un demi-siècle de vie au sein de la Com­pagnie de Jésus, j'ose affirmer sans orgueil que la vie consacrée, sous ses formes les plus diverses, est la protectrice de la foi chrétienne au sein de la société profane. Des religieuses, des religieux, de toutes les couleurs et ancrés dans les spiritualités les plus variées, témoignent de leur désir intense d'assumer l'histoire humaine au cœur même de notre foi.
Ces pages vous surprendront peut-être. Elles évoquent les récits de femmes et d'hommes qui ont « osé » s'offrir, par amour, à la cause de l'humanité et de l'Evangile. Tout quitter, y compris une brillante carrière ou un grand amour, n'a rien de banal. Une vie de couvent, de communauté permanente, avec les limites et les faiblesses de tous les caractères possibles, c'est prendre des risques ! Mais c'est aussi entrer dans la radicalité de la mission proposée par Jésus à ses premiers compagnons. Dieu sait qu'ils connurent de lourdes défaillances ! Au point d'abandonner le Christ à la Croix ! Peur et trahisons, c'est l'humanité. Marie, au pied de la croix, devait en porter tou­te la douleur.
Mais, à l'aube de la chrétienté, l'apôtre Paul, prenant conscience de sa propre défaillance, a su nous transmettre la for­ce de sa conversion : « Ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi » (Gal 2,20). L'« exode » de soi-même, c'est « se mettre sur un chemin d'adoration et de service », ainsi que le soulignait le pape François, au tout début de son pontificat, le 3 mai 2013, à un auditoire de religieuses.
La tradition a retenu les trois mots-clés qui constituent l'état de vie d'une communauté religieuse : pauvreté, chasteté, obéissance. Dans les pages qui suivent, plus de quatre-vingts femmes et hommes consacrés nous offrent leur témoignage. L'une d'entre elles - je pourrais toutes les citer ! - résume sa joyeuse vocation. La vie consacrée, à ses yeux, « c'est la vie qui, à la suite d'un appel de Dieu, laisse l'Esprit saint la modeler, la conduire pour être totalement au service du Royaume. Ça ne va pas de soi, comme un pilote automatique, on enclenche un bouton et hop... ça marche ! C'est un long compagnonnage de Dieu avec nous, c'est une amitié. »
(...) Prenez et lisez. Le bonheur vous attend ! Non sans humour. Une pure joie.

(Préface de Aimer c'est tout donner)

* * * * *
A la demande personnelle du pape François, ce petit ouvrage de témoignages sera un des moyens de communication les plus importants de l'Année de la vie consacrée ! Ce qui devait être au départ une brochure sur la vie religieuse en Suisse romande est devenu un projet mondial. Le livre sera tiré à quelque 8 millions d'exemplaires, traduit en sept langues (dont l'arabe et le chinois) et distribué gratuitement en Afrique ainsi que sur la place Saint-Pierre de Rome, le 12 avril 2015.

Lu 1596 fois
Plus dans cette catégorie : « Sous le noir... Le chaos de la finance »