bandeau art philo
mardi, 10 octobre 2017 11:38

Histoire de la Communauté du Cenacolo

Écrit par

Soeur elviraSœur Elvira
L’étreinte. Histoire de la Communauté du Cenacolo
propos recueillis par Michele Casella
Nouan-Le-Fuzelier, Béatitudes 2014,144 p.

Une jeune Italienne, née en 1937, aînée de sept enfants, quitte l’école sans savoir lire, pour aider sa mère pendant la guerre, puis, avec toute sa famille, émigre vers le nord de l’Italie où son père a trouvé un petit travail. Elle tombe amoureuse à 17 ans d’un jeune homme qui lui demande de l’épouser. Elle l’aime, mais elle sent en elle une autre vocation. Elle rejoint une communauté religieuse. À 45 ans, c’est un autre appel : elle veut offrir aux jeunes drogués, seuls et perdus, un lieu et une aide pour renaître.

Dans une maison abandonnée, sur une colline, elle donne naissance à la Communauté du Cenacolo. Avec les jeunes, elle entreprend de réparer le bâtiment en ruine et de cultiver les alentours pour alimenter ceux qui arrivent et s’ouvrent à un horizon inattendu. Ils se sentent aimés, revenus à la vie et tendent bientôt la main à d’autres en difficulté. La graine semée grandit et se multiplie. Des nouvelles communautés prennent vie... en Europe (12 pays), en Amérique (5 pays) et en Afrique (1 pays). Des centaines de jeunes qui s’y sont rencontrés ont fondé des « couples Cenacolo » ou « des familles missionnaires », vivant d’abord au sein de ces communautés, pour poser des fondements solides, avant de retourner dans le monde. D’autres ont décidé d’y rester pour se mettre gratuitement au service des jeunes en besoin. Certains ont créé un récital, Des ténèbres à la Lumière, et des comédies musicales bibliques qui les ont menés sur de nombreuses places et églises du monde, témoignant de la miséricorde du Seigneur.

Le lien entre Cenacolo et l’Église est présent dès l’origine. L’Église a reconnu officiellement ces communautés et les papes Jean XXIII et Benoît XVI ont rencontré la sœur fondatrice et lui ont témoigné beaucoup de tendresse et d’amitié. C’est un devoir, nous dit Sœur Elvira, « d’être le cœur, la voix, la présence qui secoue la conscience des jeunes. Je n’ai pas à me vanter parce que rien ne s’est fait par force. La révolution de l’Amour a explosé comme un fleuve pacifique qui suit son chemin. » Un superbe témoignage qui vous émeut jusqu’au fond du cœur.

Lu 534 fois

Concours de nouvelles pour jeune auteur

Ecriture pxhere

Vous écrivez et avez moins de 35 ans? Participez à notre concours pour jeunes auteurs.

Le règlement, c'est par ici