bandeau art philo
mardi, 15 mars 2022 10:52

Une Bible. Des hommes

FrickerDenis Fricker et Élisabeth Parmentier (dir.)
Une Bible. Des hommes
Genève, Labor et Fides 2021, 256 p.

Voici un livre original, qu’il ne faut pas lire à la suite, mais en choisissant tel ou tel chapitre. Il s’agit, en effet, de «regards croisés sur le masculin dans la Bible», écrits en tandems mixtes et œcuméniques, ce qui rend la lecture passionnante et parfois amusante.

Ce qu’on ne peut pas dire de tous les livres de théologie! Le thème de l’ouvrage est de montrer que l’identité masculine dans la Bible n’est pas uniforme, donnée d’avance, mais multiple et chaque fois singulière, comme la vie elle-même. Je ne mentionnerai ici que les aspects qui m’ont le plus frappé.

Voici Joseph, le père de Jésus, muet dans le texte biblique mais répondant à l’ange dans un texte apocryphe du IIe siècle qui nous le montre, vieillard, prendre Marie sous sa protection (ce qui annonce «la virginité perpétuelle» de Marie, thème inconnu du Nouveau Testament). Voici Samson, l’homme fort mais faible, sorte d’être hybride, qui meurt en faisant s’écrouler le temple de Dagôn sur les Philistins. Cette histoire célèbre semble s’interroger «sur la légitimité qu’il y a à vouloir attribuer la violence d’un homme à la volonté de Dieu»; derrière l’ironie, il y aurait une critique du mâle violent. Voici Job, dont les auteur·es soulignent la vulnérabilité, paradigme d’une nouvelle virilité?

Voici enfin nos Douze apôtres, ce «club pour hommes» (!), qui se trouvent moins liés par une unité factice que traversés par leurs propres contradictions - ma question serait alors: après la résurrection du Christ, le club s’ouvre-il? Enfin, voici saint Paul, dont on souligne à juste titre la «présentation de soi paradoxale» avec les images de la sage-femme, par exemple, qui induisent un « portrait maternel» de Paul.

Lu 350 fois