bandeau art philo
mardi, 06 février 2007 01:00

Le visage de Dominique

Écrit par

racinet40345dominiqueSoeur Dominique Racinet, Saint Dominique. Le visage d'un coeur, Saint-Augustin, St-Maurice 2006, 143 p.

Pour répondre à une demande des frères du couvent de Bordeaux, venus dans son monastère pour leur retraite conventuelle, l'auteur, dominicaine de son état, a relevé le défi de leur parler de Dominique, leur fondateur commun. Cette causerie a ensuite mûri en elle et est devenue l'objet de ce livre.

Pour nous permettre de découvrir le visage de Dominique de Guzman, elle a focalisé son essai sur les points suivants: miséricorde, confiance, compassion et zèle apostolique, persuadée qu'en dépit d'un certain glissement des mots et des variations de la pensée, ceux-ci peuvent s'entendre aujourd'hui comme ils s'entendaient au XIIe et Xllle siècles. Ainsi va-t-elle dérouler pour nous un fil rouge qui nous permettra de nous familiariser avec cette personnalité dont le visage deviendra de plus en plus attachant.

Sur la route de la rencontre, il y a d'abord le jeune Dominique, né vers 1170, grandissant dans un lieu aride, quasi désertique, ocre, brûlé par le soleil. Caleruega en Castille : une terre de chevalerie, une terre de mystique. Nous le retrouvons ensuite étudiant à l'Université de Palencia, chanoine à la cathédrale d'Osma, curé solitaire de Fanjeaux, au coeur de l'hostilité, en pleine terre cathare où rien ne lui sera épargné, ni les épreuves ni les humiliations ni les vexations. Dans cette solitude, il prie, et la prière le raffermit dans la confiance. II étudie aussi, médite les Ecritures, rassemble autour de lui quelques frères et soeurs et fonde l'ordre des Prêcheurs.

Sa plus grande décision fut celle de disperser ses frères et de les envoyer par le monde entier pour y annoncer l'Evangile. Ainsi le visage de l'ordre va-t-il complètement changer. De frères prédicateurs pour le Lauragais et la ville de Toulouse, ils vont devenir frères prêcheurs pour le monde. Dominique n'a laissé aucun écrit et pourtant les frères qui l'ont connu rapportent qu'il leur écrivait souvent. Ils évoquent de « beaux et grands sermons » qui malheureusement n'ont pas été conservés.

D'une grande patience, saint Dominique était aussi très humble et son coeur était totalement ouvert à la compassion. La misère spirituelle dans laquelle les cathares entraînaient les gens en les plongeant dans l'erreur et l'hérésie le peinait beaucoup, et il n'aura de cesse de combattre cette hérésie et de consoler ceux qui en souffraient.

Un témoin dira de lui que son coeur compatissant était capable de s'ouvrir à l'universel. Un point à relever encore : la joie qui, selon ses contemporains, n'a cessé, même au milieu des épreuves, d'habiter Dominique, lequel mourra en 1221 et sera canonisé en 1234. Le visage lumineux de Dominique que Fra Angelico a immortalisé nous est ainsi restitué, et c'est un vrai bonheur.

Lu 3250 fois
Plus dans cette catégorie : « Les rois de l'Ancien Testament Sadhana »

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL