banner politique 2016

Patrick Bittar

lundi, 18 décembre 2017 10:23

Coco ou la mort joyeuse

coco affichePendant ces fêtes, allez voir Coco en famille. La dernière œuvre de Pixar -le studio (racheté par Disney en 2006) à l’origine des meilleurs longs-métrages d’animation de ce siècle (Monstres & Cie, Ratatouille, Là-Haut, Vice-Versa)- est un dessin animé conservateur, dans le meilleur sens du terme.

Miguel est un petit Mexicain de 12 ans qui rêve de devenir musicien comme son idole disparue, Ernesto de la Cruz. Mais sa famille ne veut pas entendre parler de musique, depuis qu’un ancêtre l'a choisie aux dépens des siens: «Il est parti avec sa guitare, raconte le garçon au début du film. Il n’est jamais revenu. Et la mama, elle n’a pas eu le temps de pleurer ce musicien abandonneur.»

dimanche, 25 juin 2017 19:10

The Handmaid’s Tale

handmaids taleDans un futur proche, les États-Unis sont devenus une dictature: la République de Gilead. La pollution ayant considérablement diminué la fertilité des êtres humains, toute l’organisation de la société est structurée autour de la maîtrise de la reproduction sexuelle, via l’exploitation des rares femmes fertiles. Parmi ces dernières, Offred (Elisabeth Moss, découverte dans la série Mad Men) est une des servantes (handmaid) assignées à un «Commandant» à qui elle doit donner des enfants en lieu et place de son Épouse stérile.
Une série glaçante, bien ficelée et à l’esthétique léchée, qui donne à penser à propos des nouveaux visages du totalitarisme. Les quatre premiers épisodes sont prometteurs.

EllaElla Maillart fut l’une des plus grandes voyageuses du XXe siècle et une personnalité féminine suisse marquante des années 30. De la Suisse à l’Asie centrale, entre hier et aujourd’hui, un documentaire, aujourd’hui en salles, permet de la (re)découvrir. Il raconte l’épopée de cette genevoise qui a marqué l’histoire par son esprit d'indépendance, ses voyages, ses récits et ses photographies.
Les voyages extraordinaires d'Ella Maillart, de Raphaël Blanc

mardi, 23 mai 2017 14:14

Le "Petit Homme" qui y croyait

LittleBoy2Pepper, 8 ans, vit dans une petite ville américaine des années 40. «Je suis un nabot ou quoi?» demande-t-il au médecin qui constate année après année qu’il ne grandit pas. «Disons que tu es un... petit bonhomme». Little Boy se fait harceler par les gosses du quartier, et n’a pas d’ami... à part son père, avec qui il invente toutes sortes d’aventures héroïques, au cœur desquelles, au moment critique, a invariablement lieu cet échange rituel: «-On peut y arriver! T’y crois? -Oui, on peut y arriver! J’y crois!»

Je vous salue MarieAprès avoir exploré les ramifications de la foi au Moyen Âge, puis dans le monde contemporain, les Rendez-vous cinéma de l’ECR (Église catholique romaine–Genève) consacrent cette troisième édition aux Origines et fait la part belle à des films d’auteurs ainsi qu’à des péplums: 17 films seront projetés et et des débats organisés, du 3 au 7 mai 2017.
Bertrand Bacqué, philosophe et co-directeur artistique de l'événement avec Briana Berg, explique le choix de cette programmation. C’est aussi un spécialiste du cinéaste français Robert Bresson (1901-1999) et du réalisateur russe Andreï Tarkovski (1932-1986). Sa thèse de doctorat portait en effet sur la représentation de la transcendance chez ces deux maîtres du cinéma. De quoi inspirer le début de l’entretien...

Page 4 sur 17