banner politique 2016
vendredi, 06 janvier 2006 01:00

Le paradoxe allemand

Écrit par
L'Allemagne d'après guerre était connue pour sa stabilité politique, jusqu'au 18 septembre passé. Le chaos résultant des élections anticipées des députés au Parlement, assorti aux grandes difficultés économiques du pays, surprit et inquiéta d'autant plus les Allemands et leurs partenaires européens, confrontés à une situation inédite. Analyses et commentaires d'un spécialiste de la politique allemande.
Nous connaissons le Ricoeur du conflit des interprétations ou du symbole qui donne à penser. Comme chrétiens, nous admirons le protestant Ricoeur fournissant aux théologiens des clés herméneutiques indispensables pour interpréter l'Ecriture. Mais savions-nous que le philosophe français s'était régulièrement employé, à l'exemple d'Emmanuel Mounier, à articuler ses convictions spirituelles avec des réflexions, voire même des prises de positions sur le terrain politique ?
mardi, 06 septembre 2005 02:00

Financer le développement

Écrit par
L'évaluation intermédiaire des objectifs du Millénaire des Nations Unies aura lieu en cette mi-septembre, dans le cadre de l'Assemblée générale de l'ONU à New York. Décidés en 2000, ces objectifs prévoient la réduction de moitié de la grande pauvreté d'ici 2015. Un beau projet, mais comment le financer ? Présentation des propositions en cours.
mercredi, 06 juillet 2005 02:00

La vitesse: enjeux politiques

Écrit par

Indissociable de la quête du pouvoir et de la richesse, la vitesse est constitutive de l'histoire de nos sociétés. A l'heure d'Internet et bientôt des nanotechnologies, elle atteint aujourd'hui une limite qui met en jeu le devenir même de l'être humain et du monde. Pour éviter la katastrophe qui nous menace, il nous faudra plus que l'aménagement d'îlots de lenteur. Nous avons besoin d'une véritable « économie politique de la vitesse ». Parcours avec le philosophe et urbaniste Paul Virilio.

Dans les négociations de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), l'agriculture reste le sujet majeur du conflit entre les pays industrialisés et les pays en voie de développement. Pour la Communauté de travail, le débat sur l'agriculture doit impérativement prendre un nouveau virage.

Les amis de notre pays s'imaginent souvent que la Suisse est un pays multilingue, habité par un peuple de polyglottes. Parmi les préjugés positifs sur notre pays longtemps - peut-être trop longtemps - idéalisé, figure en bonne place l'idée que tous les Suisses parlent couramment deux, trois, voire quatre langues. La réalité est loin de cette image d'Epinal. Au fond, seuls les Italophones et les Romanches, les minoritaires parmi les minoritaires, incarnent réellement ce mythe : ces périphériques sont les plus suisses des Suisses. Pour les Romands et les Alémaniques, on est loin du compte. Il y a notamment une idée à laquelle seuls les étrangers croient encore : que la majorité des Romands maîtrisent l'allemand. Pourquoi n'est-ce pas le cas ?

dimanche, 06 février 2005 01:00

Europe et Turquie. Au-delà des préjugés

Écrit par

Le 17 décembre 2004, l'Union européenne a dit « oui » à l'ouverture des négociations avec la Turquie, un oui circonstancié, et il faut s'en réjouir. Beaucoup de questions relatives à cette éventuelle intégration de la Turquie se posent et elles sont essentielles. Malheureusement, le débat est sous-tendu par de forts préjugés. La Turquie est mal connue et mal comprise de l'Europe ; elle en est responsable en partie car elle est une nation extrêmement paradoxale et difficile à appréhender dans toute sa complexité ; mais c'est aussi la faute de l'Europe qui conserve sa tendance à essayer de comprendre l'autre à travers son propre prisme.

dimanche, 06 février 2005 01:00

Prisonnier de son passé sanglant. Le Zimbabwe

Écrit par

L'actualité du Zimbabwe est marquée par « trois guerres de libération ». L'héritage de la violence subsiste et le gouvernement de Robert Mugabe continue à jouer sur la corde de la lutte anti-colonialiste, alors même que la révolution promise n'a pas eu lieu. L'économie est en déroute, les injustices foisonnent. Comment l'Eglise peut-elle se situer dans un tel climat, prendre position sans risquer de mettre en péril ses oeuvres sociales ?

Page 17 sur 24