bandeau art philo
jeudi, 06 septembre 2012 12:00

Journal d'une amitié

Écrit par

sans couverture 1Wanda Póltawska, Journal d'une amitié. La famille Póltawski et Karol Wojtyla. Avec quarante-six lettres inédites de Jean Paul II, Paris, Mediaspaul 2011, 618 p.

Ce journal de bord impressionne par la force intérieure dans la durée chez cette amie du pape Jean Paul II. Cet itinéraire spirituel marqué d'une recherche constante de Dieu exprime un lien profond entre activités et prières.

Née à Lublin, au sud de Varsovie, en 1921, engagée dans le scoutisme, déportée en 1941 à Ravensbrück, libérée en 1945, Wanda Wojtasik épouse Andrzej Póltawski en 1947 ; ils auront quatre filles. Psychiatre, elle fonde l'Institut de théologie de la famille à Cracovie. Active en Pologne et sur le plan international, elle écrit une série d'ouvrages sur la préparation au mariage et la vie sexuelle. Intelligente, dynamique, croyante, elle manifeste une autorité morale appréciée. Nommée en 1994 à l'Académie pontificale pour la vie, elle se voit honorée de médailles et de titres.

Cette vie super active n'étouffe pas le spirituel qui illumine et rend possible une telle énergie au service du bien commun. En cela réside l'intérêt du livre. Animée toute jeune déjà par un idéal de vie qui ne la quittera jamais, même dans le camp de concentration, elle se pose des questions sur la personne humaine. Un jour, en entrant dans une église, elle rencontre un prêtre qui a le don de l'éclairer. « Le ton de sa voix et ce qu'il me disait sonnaient si justes et correspondaient tellement à ce que je cherchais ! Du coup, j'en étais certaine, je reviendrais vers ce prêtre, parce qu'il me comprenait. » De là naîtra cette amitié, qui durera jusqu'au décès de Jean Paul II.

Conférences, retraites, actions communes au service de la famille consolident leur lien. S'ajoutent des randonnées à la montagne : « Le Père Karol Wojtyla? faisait lui aussi des randonnées dans les montagnes, mais je dirai plutôt qu'il les contemplait... Son regard absorbé, plein d'admiration pour la beauté de la nature, était un regard rivé sur le Créateur. » Ces journées de prières, de lectures et d'émerveillement de la nature les marquent profondément.

L'écriture de Póltawska, à la fois analytique, poétique et spirituelle, nous introduit dans un univers marqué de transcendance. En parcourant jour après jour son journal, une certaine contagion nous envahit. Nous percevons la présence de Dieu, nous admirons la nature, reflet du Créateur, nous nous associons au Christ, nous partageons nombre de ses réflexions.

Un point à relever : son union au Christ à travers ses souffrances dorsales durant toute sa vie. Elle en parle peu, mais les quelques allusions laissent deviner un réel don de soi à Dieu. Sa correspondance avec Karol Wojtyla révèle un échange profond, l'un soutenant l'autre. Avec plaisir, nous découvrons une nouvelle part de l'homme Jean Paul Il, allant de pair avec son esprit intellectuel et religieux.

Lu 4589 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.