bandeau art philo
mercredi, 30 janvier 2013 10:17

L'étoile à mille branches

Écrit par

sans couverture 1Joëlle Stagoll, L'étoile à mille branches, Ed. de l'Hèbe, 2011, 249 p.

Etrange et prenante histoire que celle des héros de ce livre. La romancière qui nous l'offre a d'abord été comédienne et se consacre maintenant à l'écriture. Parfois, elle remonte sur scène comme "slameuse".

Elle aborde ici un sujet très grave et douloureux : une petite fille quitte son pays natal avec son père (la mère est partie avec un autre homme) pour venir s'installer en Suisse. Une grande tendresse unit père et fille et la même attirance vers la beauté et la bonté. A 16 ans, elle devient aide de ménage. Sa patronne est une jeune et belle femme qui vit dans un luxueux appartement jouxtant celui de ses vieux parents, de grands bourgeois qui ont eu cette fille unique sur le tard. Celle-ci, dans une école privée de haut standing, a vécu un amour d'adolescence et s'est retrouvée enceinte. Elle a mis au monde un fils handicapé qui sera soigné par une gouvernante et vivra isolé dans une chambre avant d'être conduit chaque après-midi, dans un institut. La petite bonne ignore ce qui se passe au fond du couloir, confinée qu'elle est dans la cuisine et dans le transport des repas aux deux vieux parents. Un jour, la gouvernante a un accident et par la porte restée ouverte, la jeune fille voit l'handicapé. Sa maîtresse lui demande un jour de lui apporter un repas et... quelque chose se passe entre les deux adolescents qui ont le même âge. Un quelque chose de très beau, de très profond, touchant la racine des êtres.

Cette complicité pleine de vibrations, de compréhension, d'affection et de rêves, va les conduire sur une étoile à mille branches. Je ne révèlerai pas le secret... vous laissant le soin de le découvrir.

Un regret cependant, j'aurais aimé plus de cogitations intérieures chez la jeune fille... afin de mieux la suivre sur le chemin qu'elle s'est tracé.

Lu 3993 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.