bandeau art philo
mardi, 01 octobre 2013 10:23

Parole en liberté

Écrit par

Marguerat 44509Marguerat 44511Bourquin 44510Daniel Marguerat, Un admirable christianisme. Relire les Actes des apôtres
Daniel Marguerat, Dieu et l’argent. Une parole à oser
Yvan Bourquin, Quel Dieu pour tant de souffrance ? Lettre aux blessés de la vie

collection « Parole en liberté », Bière, Cabédita 2013, respectivement 96 p., 93 p. et 94 p.

Créées en 1988 par Eric Caboussat, les éditions Cabédita sont principalement consacrées à un « faire mémoire » de l’histoire, du patrimoine et des traditions. La nouvelle collection Parole en liberté vient enrichir leur catalogue.[1] Daniel Marguerat, professeur honoraire de Nouveau Testament à l’Université de Lausanne, connu pour ses travaux sur les origines du christianisme, a pris en charge sa direction.

Parole en liberté offre un regard chrétien sur des problématiques actuelles, un dialogue entre la Bible et la vie quotidienne, une approche du christianisme et de ses implications. Trois titres sont sortis ce printemps.

Dans Un admirable christianisme, Marguerat démontre l’actualité du propos de Luc, premier historien du christianisme : « A feuilleter les Actes, on croirait lire la une des journaux à grand tirage. » Situant historiquement les débuts du christianisme dans leur époque d’incohérence et de rivalité religieuse, il fait des liens avec notre époque baignant dans le syncrétisme. En définitive, l’auteur donne au lecteur l’envie et le goût de découvrir les Actes des Apôtres ou de s’y replonger : « S’ils [les chré­tiens] comprennent que l’Eglise n’est pas une conservatrice du passé, mais que Dieu a toujours une longueur d’avance sur elle […] alors oui, admirable christianisme ! »

Dans un deuxième ouvrage, le théologien propose un parcours biblique plein de surprises pour nous faire découvrir comment l’Evangile parle de l’argent. En faisant passer notre rapport à l’argent de la morale à la spiritualité, Jésus le modifie complètement. Dès lors la question n’est plus « que fais-tu de ton argent ? » mais « qu’est-ce que ton argent fait de toi ? » Marguerat explore diverses pistes ouvertes par le texte : un modèle d’utopie, invitation au dé­pouillement dans l’attente du Royaume, et trois modèles de participation à la construction de la communauté (la collecte, le mécénat et le bénévolat). Il propose aussi une étude du lien entre capitalisme et protestantisme, ainsi qu’une réflexion sur la mendicité actuelle.

Le troisième ouvrage de la collection est d’Yvan Bourquin, responsable de la théologie à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne. « Ce n’est pas le chemin qui est difficile, c’est le difficile qui est le chemin. » Citant Kierkegaard, l’auteur propose « d’écarter un certain nombre de branches qui jonchent le sol et obstruent le passage », qui viennent de nos représentations de la souffrance comme une destinée, une mise à l’épreuve, une providence ou un châtiment. A travers les récits de la Passion et de la crucifixion, ainsi que d’un passage de l’Ancien Testament, il se demande comment Dieu assume la souffrance et accompagne l’être souffrant. Puis il constate que les récits bibliques agissent et nous conduisent concrètement, nous, les blessés de la vie, car ils changent notre regard sur nous-même et sur Dieu.

Anne Deshusses-Raemy

1 • A découvrir sur www.cabedita.ch.

 

Lu 2229 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.