bandeau art philo
lundi, 04 février 2019 10:37

Résonance

Écrit par

RosaHartmut Rosa
Résonance
Une sociologie de la relation au monde
Paris, La Découverte 2018, 536 p.

Résonance fait partie de ces livres rares qui font date parce qu’ils mettent en lumière une réalité méconnue qui permet d’expliquer toutes sortes de phénomènes apparemment sans liens entre eux.

L’auteur jette une lumière nouvelle sur des expériences personnelles parfois déroutantes. Sa thèse: ce qui fait problème aujourd’hui, ce n’est pas le manque de ressources, mais le type de relation que nous entretenons avec le monde.

Plus précisément, le monde, soit «l’ensemble des personnes, des espaces, des tâches, des idées, des choses et des outils» auxquels nous avons affaire, nous «parle» de moins en moins. Entre lui et nous se produisent de plus en plus rarement ces phénomènes de résonance qui nous enchantent, et s’installe souvent un silence de glace. De nombreuses pathologies, comme l’asthme, les troubles alimentaires ou les burn-out, ne témoignent-elle pas d’un dérèglement du rapport à l’environnement physique ou social?

Heureusement, des fragments de monde «chantent» encore. L’art ou la nature nous touche. C’en est assez pour que Rosa, qui s’inscrit pourtant dans le sillage de la théorie critique (École de Francfort), joigne à ses analyses un «credo optimiste». «Un autre type d’être-dans-le-monde est possible», affirme-t-il, en se réjouissant, par exemple, de la persistance de la religion qui «fluidifie» la relation au monde. Mais peut-on le suivre jusque-là, quand on a découvert, avec lui, à quel point la modernité était une «catastrophe de la résonance»?

Lire l’article d’Yvan Mudry sur les phénomènes de résonance, rédigé à partir de cet ouvrage, sur www.choisir.ch/philosophie.

Lu 188 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.