bandeau art philo
lundi, 04 février 2019 10:42

Vaincre la mort ou l’apprivoiser?

Écrit par

GrouilleDominique Grouille
Vaincre la mort ou l’apprivoiser?
Préface du docteur Arme de la Tour
Les Plans-sur-Bex, Balland 2018,
198 p.

Les soins palliatifs, nous dit la préfacière, présidente de la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs, sont mal connus du public. Ils reposent sur le principe d’un double refus: acharnement thérapeutique et euthanasie.

Ce livre est écrit par un médecin en soins palliatifs qui partage son expérience avec humilité et humanité, et nous l’en remercions. Tout commence avec des souvenirs d’enfance, la mort du père alors qu’il avait 9 ans et son frère 4. Les années qui suivent sont floues, mais il a déjà compris que la mort est définitive. Un déclic se produit à l'âge de 15 ans: il veut porter assistance, soigner, soulager, être médecin.

Il sera anesthésiste-réanimateur et il raconte ce que furent ses premières expériences. Il le fait très bien et nous le suivons avec grand intérêt. Que d’interrogations l’habitent! La mort des autres ne nous met-elle pas face à la nôtre? Il essaye de se protéger de tous les traumatismes qu’il subit. Après 30 ans d’activité, il éprouve le besoin de faire un bilan: sa profession a changé, ses journées sont stressantes, répétitives, elles deviennent presque cauchemardesques. En 2005, il constate son épuisement professionnel et c’est alors qu’on lui propose un poste en soins palliatifs. Il accepte et passe l’année suivante à se former. Une autre vie commence pour lui.

C’est la deuxième partie du livre. Dans ce nouveau service, confronté à des maladies étudiées de façon théorique pendant ses études, il prend conscience de la complexité de la tâche. Les exemples qu’il présente nous touchent beaucoup. Son rôle n’est pas de juger, mais de rechercher la meilleure solution pour les malades. Ses relations avec eux dépassent le cadre du travail, il s’y attache. Les soins palliatifs ne sont pas focalisés sur la mort mais sur la vie ... jusqu’au dernier souffle. Mais il va lui falloir aborder le grand problème de l’euthanasie et du suicide assisté. Je vous laisse lire ses craintes et ses conclusions.

Lu 149 fois
Plus dans cette catégorie : « Résonance Une bible des femmes »

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.