bandeau art philo
jeudi, 31 octobre 2019 11:59

Une histoire érotique de la psychanalyse

Écrit par

ChicheSarah Chiche
Une histoire érotique de la psychanalyse
De la nourrice de Freud aux amants d’aujourd’hui
Paris, Payot et Rivages 2018, 304 p.

Sarah Chiche, psychologue clinicienne confirmée et psychanalyste, est aussi écrivain et journaliste. Après trois romans et quelques essais, elle propose cette histoire érotique de la psychanalyse. Le sujet central de l’ouvrage est l’amour dans toutes ses nuances: empathie, amitié, flirt et jeux, attrait sexuel, envie de fusion corporelle. La juxtaposant à l’amour, elle examine aussi les formes d’expression de la haine: narcissisme, volonté de subjuguer et de dominer l’être aimé, désir de blesser pouvant aller jusqu’à l’anéantissement. Ces attitudes sont illustrées par des comptes rendus de thérapies menées par Sigmund Freud, Carl Gustave Jung, Sabina Spielrein ou leurs élèves, dont beaucoup de femmes.

Sans ces femmes, écrit l’auteure, il n’y aurait pas de psychanalyse. Est-ce exagéré? Il est certain que les femmes perspicaces, observatrices et ouvertes qui ont consulté les premiers analystes ont grandement contribué à l’évolution de la discipline naissante et à l’affinement des vues initiales quelque peu schématiques et marquées de masculino-centrisme. Devenues par la suite analystes à leur tour, elles ont enrichi la théorie et la pratique. Elles ont même introduit de nouvelles thématiques: alors que les pères de la psychanalyse traitaient de l’homosexualité comme si elle ne concernait que les hommes, elles ont fait valoir qu’elle existe bel et bien aussi chez les femmes.

Nous avons lu avec intérêt les pages sur l’enfance de Freud et passé par la suite sur Le bidet, instrument de la première révolution sexuelle. En une dizaine de pages, l’auteure y dresse l’historique en France de l’évolution des mœurs et des idées sur la sexualité à partir de 1810, consécutive à la promulgation du Code pénal et du Code civil qui dissocie les pratiques sexuelles de la religion.

Le cheminement de la pensée de Sarah Chiche rend la lecture de l’ouvrage parfois difficile. Des digressions, retours en arrière et intercalations déroutent le lecteur, qui peine à comprendre à qui est imputable une action, de qui émane une affirmation ou qui s’est suicidé. Les associations d’idées de l’auteure ne sont pas non plus toujours aisées à suivre. À qui s’adresse-t-elle? Aurait-elle un message à transmettre? Elle nous éclaire moins sur ces questions qu’au sujet des ébats, exploits et abus sexuels imputables à des psychanalystes éminents et défunts pour la plupart…

Lu 90 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.