bandeau art philo
mardi, 25 mai 2021 10:34

L’Église et la liberté

Écrit par

SesboueBernard Sesboüé
L’Église et la liberté
Paris, Salvator 2019, 264 p.

Comment l’Église a-t-elle servi la liberté de l’homme au cours de l’histoire? L’auteur présente quelques-unes des théologies chrétiennes de la liberté qui ont exercé le plus d’influence sur le développement de la pensée de l’Église.

Déjà celle d’Irénée, qui dans son livre Contre les hérésies a inséré un véritable traité sur la liberté humaine. Trois siècles plus tard, Augustin, après avoir prôné qu’avec la grâce de Dieu l’homme pouvait trouver la voie de la vraie liberté, fit une tragique volte-face en considérant que pour des raisons politiques il fallait «forcer» les hérétiques et les schismatiques à rentrer dans l’Église. Le Moyen Âge s’appuiera sur ces notoires dires d’Augustin. Ainsi, pour défendre sa foi, l’Église poursuivit-elle l’hérétique lors de l’Inquisition et le condamna-t-elle à la mort au besoin.
Autre zone d’ombre dénoncée par le Père Sesboüé sj: la traite des Noirs. L’Église ne s’est pas suffisamment opposée au principe de l’esclavage par lequel l’homme perd la liberté dans laquelle il a été créé.
Il faut dire que l’Église vit dans l’histoire et est soumise à toutes les lois de son développement. À l’époque de l’Inquisition, on était particulièrement intolérant face à ceux qui refusaient la religion unique du royaume. Quant à la traite des Noirs, elle était tellement lucrative que les grands de ce monde cherchèrent pendant des siècles à la développer. Aussi a-t-il été rappelé au concile Vatican II que «l’Église est toujours à réformer».
Le Père Sesboüé sj cherche à rendre justice à ce que l’Église a réellement accompli et qui risque d’être oublié. Il met en lumière le fait qu’elle a su revenir de ses erreurs et retrouver le chemin de la Vérité. Jusqu’à la fin des temps, elle nous présentera les paroles libératrices données par le Christ qui est l’homme libre par excellence.
Livre passionnant tant les ombres qui ont entaché l’Église sont bien analysées. Ne rejoignent-elles pas les grandes questions d’aujourd’hui: les migrants ne sont-ils pas bien souvent les esclaves de jadis? Et les chrétiens persécutés ne sont-ils pas maltraités comme le furent les martyrs de l’Inquisition?

Lu 50 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.