bandeau art philo
mardi, 25 mai 2021 11:21

Des nouvelles de la mort

Écrit par

NouisAntoine Nouis
Des nouvelles de la mort
Paris, Olivétan / Salvator 2019,
176 p.

Le titre de ce livre dit bien vers quoi on s’approche. L’auteur, bibliste et théologien, a été pasteur en paroisse et directeur de l’hebdomadaire Réforme.

Il a écrit ce livre, inspiré par de nombreuses rencontres vécues et par des récits qu’il a lus. Il y est question de quinze personnes chez qui seront décrits: le rêve, la rencontre, la sagesse d’une grand-mère, une intervention, un bouquet, l’histoire d’une mère, un enterrement et des cendres, les adieux d’une foi, d’un pays, d’un parti, d’une mémoire, d’une entreprise...

Les chapitres se lisent facilement et suscitent beaucoup d’émotions tant les êtres concernés fonctionnent différemment. Chacun a son propre monde, personnel et secret. Que diriez-vous si on vous suggérait, avant de prendre une décision, de faire chauffer une écaille de tortue afin d’examiner la direction des craquelures? Si un Occidental croit très fort à la raison, un Oriental prône l’intuition même s’il est un ingénieur de haut vol.

Dans la deuxième partie du livre, l’auteur reprend les héros du début et les conduit plus loin. Chaque chapitre vous dirige vers une situation différente et vous avancez, découvrant, comprenant. De grands écrivains sont évoqués: Mauriac, Gide, Soljenitsyne, Goethe, Michel Serres, Montaigne, Tolstoï, Marguerite Yourcenar, Freud, pour ne citer qu’eux.

Lu 49 fois
Plus dans cette catégorie : « Le silence est ma joie Un seul corps »

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.