bandeau art philo
mardi, 08 juin 2021 09:26

Jésus et son monde

Écrit par

NobelLudovic Nobel
Jésus et son monde
Paris, Cerf 2020, 200 p.

L’auteur, prêtre de la société missionnaire de Bethléem, professeur de Nouveau Testament à l’Université de Fribourg, retrace brièvement l’histoire de la région où se déroula la vie et le destin de Jésus -l’Empire romain et, à l’intérieur de celui-ci, le petit royaume de Palestine-, depuis le temps d’Alexandre le Grand, en passant par Hérode le Grand et jusqu’à la guerre juive et la destruction du Temple.

Il décrit ensuite les croyances et les religions au temps de Jésus, notamment les partis religieux (Sadducéens, Pharisiens, etc.), puis s’attache à Jésus de Nazareth, de sa naissance à sa mort, au travers d'un parcours géographique passant par le désert, la Galilée, la Samarie et s’attardant sur Jérusalem, la Ville sainte.

L’auteur écrit avec simplicité, mais sans ignorer les problèmes historiques et théologiques autour des Évangiles. Son jugement est équilibré. Le portrait des pharisiens enfermés dans leur légalisme «est sans doute trop unilatéral et reflète davantage les tensions vécues par la communauté chrétienne à l’époque de la rédaction du Nouveau Testament que celles connues par Jésus durant son ministère», écrit-il.

Les lieux où se situent les épisodes évangéliques sont décrits avec précision: on sent Ludovic Nobel attentif aux cadres, aux espaces qu’il a visités et dont il a étudié les données archéologiques et l’histoire. Souvent il relit simplement les épisodes évangéliques en les éclairant par quelques apports concrets. Par exemple, pour les noces de Cana, il décrit les usages et rites du mariage, où «la fiancée et toutes les autres femmes ne participaient pas au festin des noces» mais s’affairaient au service: c’est pourquoi Marie s’aperçut assez vite qu’il n’y avait plus de vin.

Quelques excursus (les impôts et monnaies en Palestine, les techniques de pêche, la synagogue, les rites et pratiques funéraires, etc.) seront utiles aux lecteurs; par contre les cartes sont assez peu lisibles et on préférera celles insérées dans nos Bibles. Enfin le tableau chronologique exige de bons yeux et fait aussi double emploi avec ceux de nos Bibles. Certaines datations d’écrits du Nouveau Testament étonnent, par exemple pour la lettre de Jacques (60-90) ou la lettre aux Hébreux citée deux fois. Notons en dernier lieu le lexique de cinquante termes expliqués.

Bref, un livre agréable à lire, sans accent polémique, mais qui devrait servir à une première découverte du monde où vivait Jésus.

Lu 60 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.