bandeau art philo
lundi, 06 septembre 2021 10:45

La bien-aimée

Écrit par

PellistrandiChristine Pellistrandi
La bien-aimée
De Jérusalem à Marie
Paris, Salvator 2019, 190 p.

Nous sommes invités à suivre les premiers pas de l’humanité pour entrer dans la compréhension de l’amour de Dieu, de toute éternité, pour l’Homme.

Pour les prophètes, la relation entre Yahvé et Israël est une alliance d’amour conjugal que Yahvé suscite au plus intime du cœur et met en mouvement. Il a aimé la jeune fille Israël, appelée aussi Jérusalem ou encore Fille de Sion, d’un amour indestructible et éternel: «Je te fiancerai à moi pour toujours; je te fiancerai dans la justice et le droit, l’amour et la tendresse, je te fiancerai à moi dans la fidélité et tu connaîtras le Seigneur» (Os 2,21-22), écrivait Osée, premier prophète à introduire le lien matrimonial entre Dieu et son peuple. Mais la bien-aimée a été infidèle, adorant d’autres dieux.

Le prophète Jérémie liera la chute de Jérusalem en 587 à son abandon de la Loi sainte. Et à la suite de la déportation d’Israël à Babylone, il lui annoncera que son consolateur sera le Messie. C’est en Marie, la bien-aimée de Dieu comme le fut Jérusalem, que sera donnée l’annonce de l’aurore du salut.

Ce livre est bien construit, agréable à lire. Christine Pellistrandi n’hésite pas à citer des auteurs modernes pour étayer sa thèse sur l’amour sans faille de notre Dieu pour nous.

Lu 148 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.