bandeau art philo
samedi, 06 mai 2006 02:00

Spiritualité jésuite et gravure

Écrit par

Dekoninck 40126Dekoninck Ralph, Ad imaginem. Statuts, fonctions et usages de l'image dans la littérature spirituelle jésuite du XVIIe siècle, Librairie Droz, Genève 2005, 424 p.

Il est des sujets qui peuvent donner le vertige. Ils sont tellement larges qu'ils font peur. Et franchement, lorsque j'ai vu l'ouvrage de Ralph Dekoninck, j'étais inquiet. L'image dans la littérature spirituelle jésuite du XVIIe est un thème qui peut donner lieu à plusieurs thèses de doctorat ou d'habilitation. Mais l'auteur, professeur d'histoire de l'art à l'Université catholique de Louvain, a très habilement su concentrer son travail.

En effet, lorsque l'on parle d'image, on pense spontanément à la peinture. Or Ralph Dekoninck s'est arrêté sur un phénomène beaucoup plus intéressant pour comprendre les rapports complexes de la spiritualité jésuite avec l'image : la gravure. Il s'est aussi concentré sur les productions de la ville d'Anvers. Ces choix lui ont permis de donner à sa recherche à la fois une dimension « digeste » et de toucher à l'essentiel.

Image et méditation

Par son format, par sa diffusion, la gravure est un objet qui nous permet de nous faire une idée plus précise des rapports que la spiritualité ignatienne entretenait avec un moyen efficace d'apostolat. Dans une première partie, l'auteur nous conduit à une série de réflexions au sujet du statut de l'image, de ses fonctions, puis de ses usages spirituels. Il montre le rôle que les jésuites, après d'autres, ont joué dans la défense de l'usage de l'image. Ainsi il nous fait (re)découvrir des auteurs tels Richaume, Suarez, David, Ménestrier, sans oublier un intéressant retour aux sources avec les Exercices spirituels et différents aspects de la contemplation ignatienne.

Dans la seconde partie, Dekoninck présente le développement qui consiste à donner à l'image la fonction de nourrir la méditation. Là encore, c'est l'occasion de (re)consulter des auteurs comme Montano, Jansen van Barrefelt, alias Hiël, Coster, entre autres. Ces travaux sont présentés dans le contexte de l'action des jésuites dans la défense et la propagation de la foi aux Pays-Bas catholiques. Ce qui permet d'aborder les questions théologiques de façon originale.

Ce travail très érudit est particulièrement instructif pour qui s'intéresse aux rapports complexes qu'entretient la spiritualité jésuite avec l'image, mais il présuppose des connaissances en histoire de l'art. Son but n'est pas non plus d'initier à une pratique de l'oraison avec l'image, même s'il donne des pistes intéressantes par sa présentation des maîtres anciens.

Lu 2890 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.