banner religion 2016

Lucienne Bittar

Les responsables des revues culturelles. Photo : C. FossatiLes responsables des revues culturelles. Photo : C. FossatiDifficile de savoir à quand remonte la création du réseau des revues culturelles jésuites européennes. Une chose est certaine, il existait déjà il y a 40 ans, avant la démocratisation d’Internet. Depuis, les directeurs de ces revues ont pris l’habitude de se réunir une fois par an pour débattre de leur mission et de leur identité, partager des idées et des articles, échanger des informations sur les avancées ou les difficultés de leur revue, mais aussi sur l’actualité politique et religieuse de leurs pays.

 Professeur honoraire au Département d’écologie et d’évolution de l’Université de Lausanne, Daniel Cherix a été conservateur du Musée de Zoologie du Palais de Rumine. Il est chroniqueur à la RTS pour Monsieur jardinier et le président de la Commission de recherche du Parc naturel périurbain du massif du Jorat.

La création de réserves naturelles a bonne presse en Suisse. Ainsi un nouveau parc périurbain pourrait voir le jour en 2020 dans la forêt du Jorat (canton de Vaud). Mais ces îlots de verdure ne s’apparentent-ils pas finalement à des musées de la biodiversité ou à des luna-park « bio » pour citadins stressés ? Réponse avec Daniel Cherix.

mercredi, 05 juillet 2017 08:40

Des extrêmes à la radicalisation

p23SpieringsHerrmannDe l’infiniment petit à l’infiniment grand de l’Univers, des violentes et meurtrières catastrophes naturelles à la fragilité d’une aile de papillon ou la douceur d’un flocon de neige, de la barbarie la plus sanguinaire aux purs actes d’amour, de la misère et la faim qui tenaillent des populations entières à la richesse indécente de quelques-uns toujours plus fortunés (voir l'article d'E. Perrot), les extrêmes sont de ce monde, constamment et partout. Ils modèlent nos environnements, influencent le cours de l’Histoire, inspirent nos âmes... et choisir, qui se penche sur ce sujet dans son numéro d'été.

jeudi, 15 juin 2017 10:43

À la rencontre de Sam et Salem

la bd 2Voilà une lecture qui peut se transformer en une manière originale et intelligente de participer à la Journée nationale du réfugié du 17 juin. Dans cette deuxième BD de la série Sam et Salem, Jôli raconte l’histoire d’une amitié interculturelle et interreligieuse, pas toujours simple: celle qui lie Sam, un Suisse, catholique, engagé dans l’accueil des demandeurs d’asile, et Salem, un requérant arabe et musulman, qui a du fuir pour des raisons politiques son pays en guerre et qui vit à présent chez nous.

Sam et Salem: Migrant
textes et dessin de Jôli
préface d’Erich Dürst, directeur de l’Ertablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM)
www.bechir.org, mai 2017, 52 p.

plastique 7eme continentPour la 8e fois d’affilée, les 28 États membres de l’Union européenne ont échoué, mardi 30 mai, à se mettre d’accord sur une définition réglementaire des perturbateurs endocriniens. Ces molécules de synthèse, omniprésentes dans notre univers quotidien (pesticides, plastiques, cosmétiques, emballages, meubles...), modifient les systèmes hormonaux et sont suspectées d’être à l’origine de diverses maladies, telles le cancer du sein, l’infertilité, le diabète, l’obésité et des troubles du comportement.

Page 10 sur 27