bandeau art philo
mardi, 01 mars 2016 20:26

Spotlight : un film-enquête intelligent

Écrit par

SpotlightLe film ‎Spotlight‬ a obtenu l’‪Oscar‬ du meilleur film, le dimanche 28 février 2016, à Los Angeles. Basé sur des faits réels, il est un film-enquête de facture classique, qui fait beaucoup parler de lui. Il relate avec minutie le travail d’enquête au long cours de l’équipe des journalistes du "Boston Globe" à propos des crimes de pédophilie commis par des prêtres à Boston et couverts par leur hiérarchie. Chroniqueur cinéma de choisir, Patrick Bittar nous livre son analyse objective : 

Début 2001, les journalistes du Boston Globe accueillent un nouveau rédacteur en chef, Marty Baron (Liev Schreiber), dans un contexte de baisse des ventes du quotidien. Baron charge Robinson (Michael Keaton), qui est à la tête d’un département dédié aux enquêtes au long cours - Spotlight -, d’investiguer sur le cas d’un prêtre ayant abusé de dizaines d’enfants.
La mission s’avère d’autant plus délicate que la majorité des abonnés du journal sont catholiques, et que l’Eglise est fortement liée à l’establishment bostonien. Robinson lui-même, comme beaucoup de ses confrères, est un ancien étudiant des établissements catholiques de la ville. Mais Baron vient de Floride, et c’est « un juif, célibataire, qui n’aime pas le baseball » (dixit un personnage) : il pousse ses journalistes à briser l’omerta et à mettre en lumière les pratiques illicites.
L’équipe de Spotlight bénéficie du travail d’une association fondée par un prêtre défroqué. Celui-ci estime à 6% la proportion de pédophiles au sein du clergé. Il révèle leurs stratégies de prédation : cibler des enfants en difficulté, issus de familles défavorisées peu en­clines à affronter l’Eglise. Et quand les victimes arrivent à en parler, le délai de prescription (3 ans) est souvent dé­passé. L’Eglise verse 20000 dollars à leur famille contre leur retour au silence. Les dossiers sont escamotés et les bergers galeux mutés dans d’autres paroisses. Au-delà des actes individuels, le scandale entache donc tout un système. Publiés en 2002, les résultats de l’enquête (pour laquelle l’équi­pe du Boston Globe a obtenu en 2003 le prix Pulitzer du service public) ont mis en cause 87 prêtres de la région.
Basé sur des faits réels, bien interprété (Mark Ruffalo, Rachel MacAdams), Spotlight est un film-enquête de facture classique, qui montre le fonctionnement d’un journal américain avant la révolution numérique. Le réalisateur Tom McCarthy a choisi de suivre l’enquête au présent, en mettant en valeur les efforts des journalistes pour dé­nouer un écheveau de faits se déroulant sur des dizaines d’années. Face à une réalité complexe, son approche est sobre et intelligente : il ne s’attarde pas complaisamment sur les interviews de victimes ou de coupables. Gageons malheureusement que nombre de spectateurs jetteront le bébé de l’Eglise avec l’eau sale de son bain...
Rappelons que Benoît XVI a demandé en 2011 à toutes les Conférences épiscopales d'adopter des dispositifs pour mettre fin à ces scandales et collaborer avec les pouvoirs judiciaires civils. Et depuis quelques mois, les évêques qui ont protégé des prêtres pédophiles sont jugés par une instance judiciaire créée à l'intérieur de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

A noter que Spotlight sera diffusé dans le cadre de la deuxième édition d’Il est une foi, de l’Eglise catholique romaine - Genève (ECR), le vendredi 29 avril 2016, aux Cinémas du Grütli, à Genève, à 21h.

A lire également sur le même sujet, un article et un dossier sur le film proposé par Radio Vatican.

Lu 1184 fois
Plus dans cette catégorie : « Du léger et du lourd A hauteur d'homme »