bandeau art philo
jeudi, 04 janvier 2018 11:57

Un Dieu insoumis

Écrit par

PiconlLivreRaphaël Picon
Un Dieu insoumis
Préface de Laurent Gagnebin et Pierre-Olivier Léchot
Genève, Labor et Fides 2017, 140 p.

«…Un Dieu qui est une puissance de transformation créatrice, une force de renouvellement, un élan vital […] Un Dieu qui change, qui se laisse transformer, affecter, influencer par tout ce qui arrive au monde […] mais c’est aussi un Dieu immuable, qui porte la mémoire du monde et de toute l’humanité. Dieu est tout à la fois, le tremplin et le saut, le mouvement et l’arrêt, la transformation et la stabilité. C’est à ce titre que nous le croyons insoumis! Dieu est insoumis à tout ce qui le fixe et le fige, à tout ce qui prétend se l’aliéner et se l’approprier. Dieu est insoumis à tout ce qui, inexorablement, en fait une force de soumission et d’obscurité, de fanatisme et d’exclusion.» «Dieu est un mot bien trop dangereux pour ne pas l’évangéliser.» «Jésus ne nous invite pas à croire que Dieu existe, mais à croire que, pour Dieu, nous existons». «Dieu, ce poète!»

Je pourrais encore faire des citations de ce livre qui m’a enthousiasmée par sa profondeur, sa richesse et son souffle, qui peut nous réconcilier avec ce Nom si souvent utilisé de façon éhontée! Mais je vous invite à méditer cette cinquantaine d’éditoriaux parus dans la revue Évangile et Liberté entre 2004 et 2015, que Raphaël Picon, ancien doyen de la Faculté de théologie protestante de Paris, a rassemblés avant de mourir. Vous découvrirez ce Dieu «qui donne de la hauteur contre ce qui nous rabaisse… qui ne cesse de nous ébranler et de nous rendre confiant […] un Dieu ailleurs…délogé… mais aussi ″avec″ nous, comme une sentinelle contre ce qui nous déshumanise, nous rabaisse».

Cinquante éditoriaux, cinquante jours de retraite chez soi, pour sortir grandi, responsable er réconcilié avec «Dieu».

Lu 255 fois