bandeau art philo
mardi, 01 octobre 2019 13:19

De poussière, de ciel, de sel et de feu

Écrit par

LecourtMa rencontre avec Anne-Christine Menu-Lecourt a eu lieu lors de deux expositions à la Chapelle des Arts, à Genève. Ses peintures, sculptures, céramiques révèlent une grande sensibilité, une profondeur spirituelle où s’expriment « ’énergie créatrice et le Souffle». Ses œuvres d’art, porteuses de sens, trouvent, avec la photographie, leur prolongement dans l’écriture.

Anne-Christine Menu-Lecourt
De poussière et de ciel, Le Mont-sur-Lausanne, Ouverture 2017, 130 p.
De sel et de feu. Au cœur du cancer, un chemin d’espérance, Le Mont-sur-Lausanne, Ouverture 2018, 138 p.

Le premier ouvrage, De la poussière et du ciel, rassemble des prières surgies de la vie et d’une grande foi en Dieu. «Croire en toute humilité en Dieu… dont la présence apporte la joie… Devant l’immensité du ciel… nous entrons en communion avec la nature… Qui suis-je, faite de poussière et de ciel ?… Je prie chaque matin, au cœur des difficultés… en relation avec tous. »

Le deuxième ouvrage, De sel et de feu, est un témoignage poignant de son parcours à travers la maladie, les souffrances, les cris et les espérances du corps qui ne vous appartient plus, les angoisses et la peur de la vulnérabilité… «J’avance dans l’épaisseur de mon humanité… Mon être tout entier / a été passé par le sel et le feu.»

Si on en restait là, on aurait le chemin de tous ceux qui passent par un cancer. Il ne resterait que les larmes pour pleurer. Mais chez Anne-Christine Menu-Lecourt, il y a toujours quelque part un rai de lumière qui surgit dans les ténèbres, une obscurité zébrée de lumières au laser, un souffle ténu qui dit une présence de Dieu, une manne pour l’aujourd’hui. «Croire, croire encore que la clarté viendra/ et avec elle, la joie, les couleurs, la légèreté d’un vol de papillon.» Et si s’éloignent les traitements lourds et ses séquelles, «il reste un désert/ où tout peut repousser… J’ai gagné en intensité de vie/ en sensibilité/ en confiance/ en amitié surtout […] Et je resterai vivante jusqu’à mon dernier souffle.»

Une belle leçon de vie qui nous réveille. Nous avons toujours besoin d’une «piqûre de rappel» dans nos endormissements.

Lu 68 fois

Concours de nouvelles pour jeune auteur

Ecriture pxhere

Vous écrivez et avez moins de 35 ans? Participez à notre concours pour jeunes auteurs.

Le règlement, c'est par ici