bandeau art philo
mardi, 25 mai 2021 10:00

Dans la lumière oblique

Écrit par

MattheyFrançoise Matthey
Dans la lumière oblique
Vevey, l’Aire 2019, 84 p.

Eblouie… je suis éblouie par ces poèmes qui visent l’essentiel là où la transparence de la lumière révèle les éclaircies de sens. Au rythme des saisons, tout au long des jours, Françoise Matthey traque l’invisible pour nous sortir de nos torpeurs. Elle déchiffre les signes qui sont à notre portée si nous savons ouvrir les yeux et les oreilles.

«Nul besoin de tambouriner contre le ciel pour que / naisse la lumière pour que d’un roulement d’oiseaux jaillissent / des nuées de pollens.» La vie laisse des traces de joie jusqu’au cœur des déchirures, «dans le nu de l’instant un appel / venu d’on ne sait / quelle secrète alchimie». En donnant «forme au fragile», elle laisse danser la vie. Dans «l’éphémère où rien ne pèse», en nous ouvrant «au don silencieux de l’instant» nous donnons sens à nos méditations. Ces poèmes nous invitent à émietter nos limites, à nous dépouiller de nos forces. «Rien jamais ne nous affolera / sinon l’oubli d’aimer.»
Écrire sur ces poèmes semble être un sacrilège. Pour ne pas perdre le suc, la fragrance des mots, je vous invite à les lire, les méditer, laisser rouler sur la langue leur saveur et vous en imprégner … et peut-être prendre la plume pour prolonger votre écriture.

Lu 272 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.