bandeau art philo
lundi, 25 septembre 2017 04:15

La famille Jésus, croque-mort de père en fils

Écrit par

Bobjesus1 2017©Edouard Curchod«On ne soulignera jamais assez l’importance de la chaussure dans notre métier», sages paroles d’Homère Jésus, père de Bob. Mais ne vous y trompez pas. Ce n’est pas chez un cordonnier que nous convient Christian Gregori et Georges Guerreiro, mais bien dans une entreprise de pompes funèbres: la Jésus’ Sky Company, gérée avec panache par notre hôte, Bob Jésus, croque-mort de père en fils.

Bob Jésus
de Didier Gesquière
Mise en scène par Christian Gregori et Georges Guerreiro
Avec Christian Gregori
Théâtre du Pommier de Neuchâtel
28 septembre à 20h et 29 septembre à 20h30
Reprise d’une pièce crée au Théâtre Montreux Riviera
www.ccn-pommier.ch

Dans une scénographie qui donnera envie à tous d’embellir son intérieur de projets DIY (Do It Yourself = Fais-le toi-même), Bob Jésus fait visiter les coulisses de son funérarium tout en narrant, avec une fierté non dissimulée, l’histoire de sa prospère entreprise belgo-mexicano-américaine. Les Jésus se transmettent leur savoir-faire depuis des générations et ont développé une panoplie d’extras au service initial pour faire de l’enterrement, le vôtre ou celui de l’un de vos proches, une expérience inoubliable et rentable.

Du moins, c’est ce que Bob Jésus, en bon commercial, explique avec précision, tout en témoignant de son infini respect à ses pensionnaires, ses amis, ses voyageurs… Il profite aussi de la présence des spectateurs dans son existence esseulée pour parler de lui, de sa vie rythmée par le café, de ses amours, de ses rêves de grandeur… Car même si la Jésus’ Sky Company est prospère, un meurtre médiatisé, un attentat historique ou encore un suicide collectif ne ferait pas de mal à sa réputation.

D’abord attendri pas ce sympathique croque-mort célibataire, on est ensuite -en tant qu’être humain doué de raison- un peu bousculé par ses propos cyniques qui vont crescendo. Mais finalement, comme lorsque l’on regarde Le père Noël est une ordure pour la première fois, on se laisse entièrement happer par l’humour noir de ce solo délirant. Et, ça fait du bien.

Le teaser: https://youtu.be/4_rV909Ah1w

Lu 366 fois