bandeau art philo
jeudi, 04 octobre 2018 15:22

Le monde du catholicisme

Écrit par

DurandJean-Dominique Durand et Claude Prudhomme (dir.) 
Le monde du catholicisme
Paris, Robert Laffont 2017, 1536 p.

On identifie habituellement le catholicisme à l’Église catholique romaine, à ses dogmes, ses institutions et ses préceptes; on ajoute que les catholiques sont «des chrétiens qui reconnaissent l’autorité du pape, successeur de Pierre, et des évêques qui sont en communion avec lui»; et que les origines de cette religion remontent à la prédication de Jésus.

Mais c’est bien plus que cela. Il est d’une importance capitale de lier à cette définition «le sentiment de participer à une culture forgée dans une histoire qui a progressivement fait émerger des manières de penser et de vivre, des modes particuliers d’expression de la foi, des principes moraux et des valeurs». Au fil du temps se sont diffusées «des sensibilités et des formes artistiques qui ont durablement marqué les fidèles, par exemple par la place accordée à l’image et aux rites, et qui constituent aujourd’hui un patrimoine largement partagé». En somme, le catholicisme est aussi une culture, un rapport au monde.

Après avoir déterminé le champ sémantique du mot catholicisme, les directeurs de ce dictionnaire s’expriment, dans l’introduction, sur les raisons et les défis d’un tel dictionnaire. Les auteurs s’efforcent d’inscrire le catholicisme dans son histoire et de montrer à partir de quand «les faits et les hommes sélectionnés sont de manière indiscutable caractéristiques du catholicisme, et pas seulement du christianisme en général». Ils y arrivent remarquablement bien.

L'ouvrage se compose de trois grandes unités. La première englobe l’introduction, des abréviations et des itinéraires thématiques, ce dernier listant les articles relatifs aux 81 grands thèmes proposés, tels Afrique, Animal, Bible, Biographies, Cinéma, Environnement, Finances de l’Église, Sport, etc.

La deuxième partie, la principale, propose plus de 2000 articles. De longueurs variables, ils renvoient à d’autres entrées traitant de notions ou de faits similaires et parfois à de très utiles indications bibliographiques. Les entrées couvrent tous les continents. Néanmoins, la majorité des contributeurs étant français, cela limite un peu l’approche globale de l’ouvrage.

La troisième et dernière partie (les annexes) propose des repères statistiques chronologiques et bibliographiques du monde catholique, ainsi que les listes des papes, des collaborateurs et des articles.

En somme, ce dictionnaire est une mine d’informations. Face à un certain «analphabétisme religieux», c’est un outil de travail précieux pour les étudiants et les chercheurs en théologie ou en sciences sociales des religions, mais aussi pour tous ceux qui voudraient mieux connaître le monde du catholicisme dans toutes ses dimensions et expressions: historiques, spirituelles, artistiques, culturelles, politiques, sociologiques.

Ce livre n’est donc pas un outil de catéchèse. Les auteurs n’ont pas la prétention d’être exhaustifs, ni de proposer l’essence d’un catholicisme idéal. Pour eux, il s’agit surtout de donner à un très large public -pas forcément croyant- les bases nécessaires pour comprendre une immense partie de la culture des nations occidentales. On n’y oublie pas les débats et les polémiques autour de la place du catholicisme et de sa confrontation avec la laïcité.

Lu 206 fois