bandeau art philo
samedi, 16 mars 2019 11:07

Femmes de l’eau

Écrit par

HerveLes femmes restent-elles encore, comme dans certaines cultures, les «gardiennes de l'eau»? Pour y répondre, le Festival Histoire et Cité propose une rencontre avec la journaliste Florence Hervé, qui est partie à la découverte de femmes entretenant un lien essentiel avec l’eau par leur métier, leur créativité, leur engagement social ou sportif, vendredi 29 mars à 17h, à Uni Dufour (salle U408).

Florence Hervé et Thomas Schmidt
Femmes de l’eau
Genève, Slatkine 2018, 176 p.

«Au commencement était l’eau…» Cette eau primordiale à caractère féminin dans les mythes de la Création. Source de vie et d’énergie, elle se fait aussi aujourd’hui source de division surtout quand elle vient à manquer: «Celui qui a accès à l’eau ou aux sources a le pouvoir.»

Dans le monde entier des femmes s’engagent pour sa protection, sa régularisation, contre les barrages ou sa privatisation… La vingtaine de femmes interviewées dans ce livre exercent une activité liée à l’eau en tant qu’ingénieure, environnementaliste, archéologue sous-marine, juriste, muséologue, urbaniste ou gondolière… L’eau inspire aussi la musicienne, la peintre, l’écrivaine, la sculpteuse sur glace ou la directrice de théâtre flottant. D’autres font l’expérience de l’eau comme aventure, loisir ou défi: constructrice d’igloos, kayakiste, pêcheuse, superviseuse de thermes ou championne de natation.

Nous parcourons ainsi une dizaine de pays européens. Par les mots et les images, nous découvrons la pluralité du domaine aquatique: fleuves et rivières, lacs et canaux, écluses et marécages, cascades et glaciers, moulins à eaux, gorges ou barrages… Nous plongeons dans le sensuel, l’invisible, l’éphémère, l’action ou la méditation dans ce très beau livre de photos et récits de femmes qui luttent pour «la valeur unique de l’eau pour la survie de la planète».

Lu 900 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.