banner religion 2016

Eglises

La situation des divorcés remariés dans l'Eglise catholique romaine est toujours l'objet d'une intense recherche. L'originalité de la réflexion proposée ici consiste en ce qu'elle ne cherche pas une solution du côté de la conscience des personnes divorcées remariées mais dans la tradition même de l'Eglise. L'hypothèse a fait l'objet d'un exposé à un colloque de l'Institut de droit canonique de Strasbourg et d'une publication dans la «Revue de droit canonique» (1997). Ce texte a été envoyé à bon nombre d'évêques en France et en Allemagne. Plusieurs ont réagi positivement.
vendredi, 06 avril 2001 02:00

Arménie :

Écrit par
Après les immenses bouleversements vécus par l'Arménie depuis 1988 - naissance du mouvement Karabagh, tremblement de terre, effondrement de l'URSS, renaissance de l'indépendance - le pays célèbre cette année les 1700 ans de la proclamation du christianisme comme religion officielle. C'est l'occasion d'en savoir un peu plus sur ces chrétiens et les problèmes qu'ils doivent affronter aujourd'hui.
De retour d'un séjour à Addis Abeba, et enrichi par deux années passées au nord du pays (Tigray), l'auteur présente cette Eglise orthodoxe méconnue, témoin d'une évangélisation en terre africaine pré-datant l'ère des colonisations, et en proie aux rapides changements sociaux que l'instabilité politique engendre inévitablement. Rencontre avec une mosaïque vivante
De retour d'un séjour à Addis Abeba, et enrichi par deux années passées au nord du pays (Tigray), l'auteur présente cette Eglise orthodoxe méconnue, témoin d'une évangélisation en terre africaine pré-datant l'ère des colonisations, et en proie aux rapides changements sociaux que l'instabilité politique engendre inévitablement. Rencontre avec une mosaïque vivante
mercredi, 06 décembre 2000 01:00

Quel ministère demain ?

Écrit par
Le sujet devient de plus en plus brûlant, dans l'Eglise catholique, malgré les déclarations, qui se veulent rassurantes, sur la remontée du nombre des séminaristes et des ordinations. Pourtant des statistiques précises existent, elles sont connues et pour le moins alarmantes.1 Je ne m'y attarderai pas, sinon pour dire que l'obstination farouche avec laquelle les responsables de l'Eglise refusent de poser le problème de l'identité et du statut du ministère presbytéral autrement que selon le modèle déterminé au Concile de Trente conduit tout simplement à une situation catastrophique pour la vie des communautés. Il y a véritablement urgence à reposer la question. Une étude de Peter Schmidt, parue dans l'ouvrage collectif publié sous la direction de Jan Kerkhofs, sous le titre «Des prêtres pour demain»2 (voir encadré), m'a inspiré les quelques réflexions de cet article.
Les feux de la fête sont éteints. La vaste plaine de Tor Vergata est retombée dans l'anonymat. Deux millions de jeunes pèlerins ont rejoint leurs parents, leurs paroisses, la vie quotidienne. Qu'y a-t-il de changé sur la planète des jeunes catholiques en cette année jubilaire et quels enseignements tirer de l'incontestable succès et de la réelle ferveur des XVe Journées mondiales de la jeunesse à Rome, du 14 au 20 août 2000 ?
mercredi, 06 septembre 2000 02:00

Le partage des biens d'après Clément d'Alexandrie

Écrit par
La richesse n'est-elle qu'une tare obstruant à ses possédants la route du paradis ? Où, selon l'usage que l'on en fait, est-elle chance de salut ? Au II e siècle déjà, Flavius Clemens, Père de l'Eglise, apportait d'éclairantes réponses à ce débat théologique, ouvrant ainsi la voie au christianisme social. Il faisait du partage des biens une valeur incontournable du christianisme et un facteur de stabilité sociale efficace. Une analyse qui s'applique au monde moderne.
jeudi, 06 juillet 2000 02:00

Les jeunes, un défi pastoral

Écrit par
La pastorale de la jeunesse est une proposition qui doit se faire à la fois avec ouverture et fermeté si elle veut rejoindre la liberté individuelle et en même temps l'exigence de la demande. Car les jeunes prient, croient, cherchent, comme l'ont montré des récentes enquêtes en Suisse, mais on ne les voit plus dans nos édifices ; ils se disent de l'Eglise, mais ils ne sont plus dans les églises. Nous ne pouvons plus compter sur une pastorale massive et donc visible.
Page 17 sur 18