banner societe 2016

Pierre Emonet sj

jeudi, 04 octobre 2018 15:49

Terre de passage

FrereJohnFrère John de Taizé
Terre de passage
Le Samedi saint
et la redécouverte de l’au-delà
Taizé, Les Presses de Taizé 2017, 288 p.

Pour les chrétiens, deux événements majeurs structurent leur cycle du temps et orientent leur piété: la mort du Christ et sa résurrection. Deux jours importants en font mémoire et les réactualisent: le Vendredi saint et le dimanche de Pâques. Entre les deux, le Samedi saint fait figure de temps mort, tel un grand vide engendré par le silence de Dieu. Tout y est accompli, mais rien n’apparaît en surface.

jeudi, 27 septembre 2018 11:53

L’image de Dieu amputée

masculin feminin symbolesAu Nord de la lagune de Venise, à Torcello, dans la cathédrale Maria Asunta datant de 639, une inscription sur le bandeau de l’abside m'a enchanté: «Je suis Dieu et homme, l'image du père et de la mère; du coupable je ne suis pas loin, mais du repenti je suis proche.» Dieu, image de la mère tout autant que du père! Aussitôt surgit l’inévitable question: où donc dans l’Église se cache l’image de la mère?

lundi, 25 juin 2018 14:17

Martin Luther et Ignace de Loyola

LafontaineRené Lafontaine
Martin Luther et Ignace de Loyola
Namur, Lessius 2017, 224 p.

 

Professeur de théologie pendant quarante ans, auteur d’une thèse sur la christologie de Thomas d’Aquin, familier de la démarche ignatienne à laquelle il a consacré une imposante étude sur L’originalité des Exercices d’Ignace de Loyola, l’auteur se propose d’élucider la question essentielle: «Comment l’exégète de métier qu’est Luther a-t-il pu s’ouvrir ou rejeter la connaissance immédiatement mystique dont bénéficia Ignace de Loyola depuis ses visions du Cardoner ? Inversement, comment Ignace de Loyola fonde-t-il sa doctrine d’inspiration mystique en recourant lui aussi à l’autorité de l’Écriture sainte communément admise dans l’Église?»

lundi, 30 juillet 2018 20:00

Pedro Arrupe. Un saint dans la tourmente

Pedro Arrupe jesuiteDans un article au titre prophétique, Pierre Emonet, directeur de notre revue, évoquait en 2007 déjà la figure de Pedro Arrupe (1907-1991), ce basque fraternel et chaleureux qui se révélera être un guide providentiel pour les jésuites, inspiré par l'Esprit, attentif aux signes des temps et au service de la justice et des pauvres. Un portrait à redécouvrir à l'heure où le diocèse de Rome a ouvert la cause pour sa béatification.

TagnardEntre réflexion et chronique, les lettres qu’Emmanuel Tagnard adressent au pape François retracent sa marche de Saint-Maurice en Valais à Rome, le long de la Via Francigena: 1074 kilomètres parcourus par Sigéric, l’archevêque de Cantorbéry en 990, qui s’en allait recevoir son pallium des mains du pape Jean XV.

Emmanuel le journaliste n’allait pas chercher un pallium. Il entreprenait ce long périple de sept semaines de marche à la rencontre de lui-même, pour réaliser un vieux rêve d’enfance et bousculer ses habitudes. Un remous qui le rapprochait du pape François vers lequel il cheminait: un pape qui osait enfin revenir à l’essentiel, au Christ et à l’Évangile, en bousculant les lourdeurs cléricales de l’institution qui les avaient occultés.

Emmanuel Tagnard
Très Saint-Père. Lettres ouvertes au pape François
Paris, Salvator 2018, 192 p.

Page 2 sur 15