bandeau actu2

News

mercredi, 02 juillet 2014 13:24

Seul le pardon appelle le pardon

Écrit par

« Il n'est pas digne pour des chefs politiques et religieux d'appuyer, d'alimenter, de fomenter la vengeance. La vengeance appelle la vengeance, le sang appelle le sang et les jeunes innocents tués, tous les jeunes tués, sont autant de victimes sacrifiées sur l'autel diabolique de la haine. Prions pour les parents et les familles de tous ces jeunes sacrifiés, enlevés et tués. » C'est en ces termes que le patriarche latin de Jérusalem, Fouad Twal, a exprimé son trouble face à la nouvelle de la découverte ce matin, dans une zone arborée de Jérusalem, du cadavre brûlé et portant des signes de violence du jeune palestinien Mohammad Abu Khdeir, âgé de 16 ans, résident au camp de Shuffat. Un homicide ciblé qui fait penser à une vengeance après l'enlèvement et le meurtre des trois jeunes juifs ayant disparu le 12 juin en Cisjordanie et retrouvés morts le 30 juin, dans les environs d'Hébron.

« La visite du pape François en Terre Sainte et la rencontre de prière qui a eu lieu ensuite au Vatican, souligne le patriarche, avaient alimenté de nombreux heureux espoirs de paix. Maintenant, avec le sacrifice de jeunes innocents, le cycle de la violence dans lequel nous vivons voudra réaffirmer sa domination avec une férocité encore plus grande. Cela ressemble presque à une réaction faite pour suffoquer ab initio les espoirs qui s'étaient levés. C'est pourquoi il faut continuer à prier afin de demander le miracle de la paix en reconnaissant que la haine et la rancœur font mal à tous alors que la paix et le pardon font du bien à tous. »
Au cours de la soirée du 1er juillet, des centaines de colons israéliens extrémistes ont traversé le centre de Jérusalem et se sont lancés dans une chasse à l'arabe qui a duré plusieurs heures, exprimant ainsi leur colère après le meurtre des trois jeunes juifs. Ce matin, à Beit Hanina et à Shuffat, des dizaines de palestiniens ont affronté la police israélienne après que se soit répandue la nouvelle de la découverte du corps de Mohammad Abu Khdeir. En juin, au cours des opérations de recherche des trois jeunes juifs enlevés conduites par l'armée israélienne, 5 Palestiniens avaient déjà été tués.
« Il existe un peuple qui vit depuis des années dans le deuil, a déclaré le patriarche à l'Agence Fides. Il faut se libérer de la logique perverse de ceux qui font des discriminations entre victimes innocentes d'une part et d'autre et croient que leur douleur pourra être allégée par la douleur des autres. Seul le pardon appelle le pardon. » (Fides)

jeudi, 26 juin 2014 09:39

Nouveau prix pour le JRS

Écrit par

Le Père jésuite Nawras Sammour, d'Alep, et le Jordanien Wael Suleiman ont reçu, le 18 juin 2014 à Lucerne le prix "Caritas 2014" pour leur engagement inlassable en faveur des réfugiés en Syrie. Les deux hommes ont procuré nourriture, eau, vêtements, médicaments et abris, mais ils ont surtout redonné aux réfugiés un peu de dignité humaine et d'espoir dans un avenir meilleur. Le JRS avait reçu peu avant le Prix international de la paix de Pax Christi pour 2014 pour «le remarquable dévouement avec lequel le JRS a fourni de l'aide humanitaire aux Syriens depuis 2011.»

vendredi, 13 juin 2014 12:44

Choisir gagne le prix Good News 2014

Écrit par

Merci PapeLes internautes ont voté : choisir remporte le prix Good News 2014 pour sa fameuse interview du pape François parue en septembre 2013. Fruit d'une collaboration étroite entre les différentes revues culturelles jésuites d'Europe et d'Amérique, cette publication a été saluée par de nombreux commentaires élogieux. Ce prix, d'une valeur de 1000 francs, sera officiellement remis à la revue le 3 juillet 2014 en présence de Mgr Alain de Raemy, évêque des médias.

MERCI à toutes celles et ceux qui ont voté pour nous !

Le pape savait pertinemment que ce réseau allait être un vecteur de communication efficace. Ne se qualifie-t-il pas lui-même de rusé dans l'entretien publié dans choisir ? Ce n'est donc pas un hasard qu'il ait choisi cette manière de procéder. Reste que la mise en œuvre demeure de l'ordre de l'exploit: « Lorsque nous avons reçu l'information, le premier défi fut de garder le secret », affirme à l'APIC Lucienne Bittar, rédactrice en chef de la revue. « Nous avons ensuite traduit le texte avant de le publier de concert avec toutes les autres revues. » Force est de constater que la surprise fut totale et la couverture médiatique très large.

Un travail rédactionnel de qualité

Au-delà de cette prouesse, les internautes ont également salué un travail rédactionnel de qualité, « toujours profond » et « pas du tout sirupeux ». « Je lis ce journal depuis plus de 10 ans et je l'apprécie toujours. Il réussit à allier le côté intellectuel, sérieux, approfondi, engagé des jésuites et une volonté d'écrire des articles lisibles par le plus grand nombre. C'est assez rare pour être souligné », résume en quelques mots un fidèle lecteur.

Difficile de choisir !

C'était bien difficile de choisir » parmi les trois belles réussites retenues par le concours, affirme un autre internaute. « Mais le pape est extraclasse. » Rencontre au cœur de l'humain – ce livre sous forme de dialogue entre l'abbé Claude Ducarroz et l'animateur Jean-Marc Richard –, tout comme l'émission spéciale de l'équipe RTS Religion pour couvrir la Schubertiade de Monthey ont eux aussi suscité un intérêt certain auprès des votants.

 

Le Dimanche des Médias et le prix "Good News"

Le Dimanche des médias est l'occasion d'une collecte destinée aux organes médiatiques de l'Eglise. En Suisse romande, les bénéficiaires – actuellement en restructuration pour une meilleure coordination et une plus grande visibilité – sont le Centre catholique de radio et télévision (CCRT), l'Agence de presse internationale catholique (Apic) et le site cath.ch (portail internet de l'Eglise catholique en Suisse romande).

A cette occasion, le prix «Good News» distingue une personne, une institution ou un projet ayant spécialement contribué à diffuser la Bonne Nouvelle par de bonnes nouvelles dans les médias. (apic/pp)

 

mercredi, 11 juin 2014 13:53

Jésuites : des jalons pour le futur

Écrit par

Communiqué de presse de la Province des jésuites de Suisse - Zurich, le 5 juin 2014

Ndlr Hme commLes jésuites suisses planifient l'avenir de leurs activités avec sérénité. Pour se faire, ils ont pris d'importantes décisions, les trois principales étant les suivantes :

La Province des jésuites de Suisse, devant la nécessité de regrouper ses forces en Suisse Romande, annonce que la maison de Notre-Dame de la Route, à Villars s/Glâne cessera ses activités en été 2015 sous sa forme actuelle. La maison ne fermera pas pour autant ses portes. Les jésuites de Suisse et le Vicariat épiscopal de Fribourg, ainsi que la Corporation ecclésiastique de Fribourg, ont décidé d'unir leurs besoins et leurs efforts pour une collaboration commune rassemblant leurs activités pastorales et administratives à Notre-Dame de la Route.

lundi, 02 juin 2014 10:38

Prière pour la paix avec Peres et Abbas

Écrit par

La « rencontre de prière pour la paix », à laquelle le pape François a invité le président israélien Shimon Peres et le président palestinien Mahmoud Abbas, aura lieu au Vatican le 8 juin 2014, a annoncé le Saint-Siège dans la soirée du 29 mai.

Cette date, jour de la fête catholique de la Pentecôte qui célèbre la venue de l'Esprit saint sur les apôtres, a été acceptée par les deux parties. Il s'agira bien d'une rencontre de prière et non d'une médiation. Un rabbin et un musulman seront présents aux côtés du pape lors de la prière. François aurait souhaité, dans un premier temps, organiser cette rencontre en Terre Sainte mais cela s'est avéré impossible. Il a donc offert sa « maison », le Vatican, comme terrain neutre pour cette rencontre inédite.

vendredi, 23 mai 2014 09:27

Pas d’eucharisties sans prêtres

Écrit par

Martha Heizer, chef de file du mouvement Wir sind Kirche (« Nous sommes l'Eglise ») en Autriche, et son mari Gerd sont sanctionnés pour avoir célébré des « eucharisties sans prêtre » à leur domicile. L'évêque d'Innsbruck, Mgr Scheuer, a confirmé leur « auto-excommunication ». Martha Heizer a affirmé de son côté à la presse qu'elle n'acceptait ni le procès, ni la décision.
La révélation de la tenue de ces « eucharisties sans prêtre » lors d'une émission de télévision autrichienne avait mené Mgr Scheuer à ouvrir une enquête et à prendre des mesures légales. L'évêque rappelle que les critères de la validité de l'eucharistie ne peuvent pas dépendre de la volonté subjective des personnes concernées. L'Eglise tient à ce que l'eucharistie repose sur le prêtre en raison de son sacerdoce.
Pour Mgr Scheuer, le fait de n'avoir pas pu convaincre les époux Heizer de revoir leur opinion est un échec pour l'Eglise, qu'il regrette. Le couple savait ce que leur acte signifiait au plan ecclésial. Il leur appartient de créer les conditions pour que cette excommunication soit levée. S'ils le désirent... ce qui est improbable.
Nous sommes l'Eglise a été créé en Autriche en 1995, suite aux après révélations d'attouchements sexuels commis par le cardinal Hans Groër, archevêque de Vienne. Le mouvement vise des réformes dans l'Eglise, comme la participation et la codécision dans tous les organes de l'Eglise, l'ouverture du diaconat permanent et de la prêtrise aux femmes, ou le libre choix entre le célibat et le non-célibat.

mercredi, 21 mai 2014 15:53

Le Père Général se retire

Écrit par

Les jésuites éliront le successeur du Père Nicolás fin 2016

Nicolas Adolfo sjweb.infoEn 2017, Adolfo Nicolás sj ne sera plus le Père Général des jésuites. Il l'a annoncé lui-même dans une lettre adressée à toute la Compagnie le 20 mai dernier. Une Congrégation générale, la 36ème, se tiendra dans les derniers mois de 2016 et élira le prochain Général de l'Ordre.

«En réfléchissant sur les années à venir, écrit le religieux espagnol aujourd'hui âgé de 78 ans, je suis arrivé à la conviction qu'il me fallait franchir le pas vers ma démission, que je soumettrai en Congrégation générale.» Il précise avoir pris cette décision après en avoir informé le pape François, et consulté les assistants et les provinciaux de la Compagnie. Le Père Nicolás aura 80 ans.

Le Praepositus Generalis - mot latin qui désigne un préposé général ou Supérieur général - est la figure de proue des jésuites, celle qui donne sens et direction à la Compagnie. Les médias aiment le qualifier de pape noir, clin d'œil à l'influence fantasmée ou réelles de ce dernier sur le pape, et de la couleur de son habit qui contraste avec la soutane immaculée du pontife. Sa nomination, comme celle du Saint-Père, est à vie. Dans les faits, il n'est pas rare qu'un Père Général remette sa fonction à un confrère plus jeune quand ses forces viennent à lui manquer. A charge de l'évêque de Rome de l'accepter. Ainsi l'espagnol Adolfo Nicolás avait succédé, le 19 janvier 2008, au prêtre jésuite d'origine néerlandaise Peter Hans Kolvenbach sj, dont le pape avait accepté la démission. Le Père Kolvenbach avait passé 25 ans à la tête de la Compagnie et approchait des 80 ans.

Avant lui, le Père Pedro Arrupe sj avait lui aussi dû s'effacer, en 1983, très affaibli par un accident vasculaire cérébral survenu deux ans auparavant, alors que la Compagnie de Jésus sortait d'une période de relations tendues avec les souverains pontifes Paul VI, Jean-Paul Ier et Jean-Paul II.

Election de 2016
La Congrégation générale de 2016 réunira plus de 200 membres. Elle sera précédée de Congrégations provinciales qui éliront les délégués à y envoyer, leur nombre variant selon la taille de la province. Chaque provincial est membre de droit. Notons encore qu'un jésuite devenu évêque ne peut être ni électeur, ni éligible. Pour rappel, le pape François, lui-même jésuite, a été ordonné en 1992 et ne participe donc plus aux Congrégations générales. (Réd./apic/sj.web)

 

Les trois jours de visite du pape François en Terre Sainte (24-26 mai) sont riches en opportunités et en défis. Comme pour tout autre pèlerin, il s'agira pour lui de prier en Terre Sainte, là où Jésus a marché et vécu. Mais en tant que chef de la communauté catholique, François vise quatre autres objectifs, qui vont bien au-delà du simple pèlerinage.

Page 16 sur 22

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Retrouvez les propos du pape François parus dans choisir, assortis de 11 réactions de spécialistes !

Livre Pape 2

Avec, en exclusivité sur notre site, les propos de Pierre Emonet sj, directeur de choisir, et de Charles Morerod op, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg.