bandeau actu2

News

lundi, 23 février 2015 01:00

Le Père Alexis Prem Kumar, enfin libre !

Écrit par

Pere AlexisTrès bonne nouvelle ! Le Père Alexis Prem Kumar a été libéré après plus de 8 mois de captivité ! Ce jésuite indien travaille pour le Service jésuite des réfugiés (JRS). Il avait été enlevé en Afghanistan le 2 juin 2014, par un groupe d'hommes non identifiés, tandis qu'il visitait une école soutenue par le JRS. Le JRS se dit immensément reconnaissant au gouvernement indien pour le rôle qu'il a joué pour obtenir cette libération.
« Ces derniers huit mois ont été une longue et difficile période d'incertitude pour la famille du Père Prem, ses amis et ses collègues. Vous ne pouvez pas vous imaginer notre soulagement de savoir qu'il est maintenant chez lui, sain et sauf. Nous sommes conscients des efforts infatigables, à de nombreux niveaux, pour obtenir sa libération et nous sommes reconnaissants pour le réconfort reçu et les prières d'innombrables amis, notamment celles des enfants de l'école où Prem a été enlevé », a déclaré le Père Peter Balleis sj, directeur international du JRS.
Le JRS travaille en Afghanistan depuis 2005. Même pendant les mois difficiles de la captivité du Père Prem, le il a continué à gérer ses programme dans le pays, de façon à assurer que les étudiants afghans continuent à avoir accès à une éducation de qualité."Notre rôle en Afghanistan est d'aider les personnes déplacées et leurs communautés d'accueil, de leur offrir de l'éducation et des compétences pour qu'elles puissent reconstruire leurs vies et celles de leurs communautés. Nous étions proches du peuple afghan avant l'enlèvement du père Prem, et nous continuerons à l'accompagner de toutes les manières possibles", affirme dans son communiqué le JRS.
(JRS/réd.)

mercredi, 04 février 2015 01:00

« Moins pour nous, Assez pour tous »

Écrit par

Campagne de carême « voir et agir » 2015 - du 18 février au 5 avril

2015 affiche campagne fptit

Ce que nous consommons a un impact sur le climat. La nourriture est responsable de 30% de nos émissions de gaz à effet de serre. La campagne œcuménique de Pain pour le prochain, Action de Carême et Être partenaires montre de quelle manière notre surconsommation de viande accroît le besoin en fourrage pour les animaux que nous élevons, et de quelle manière la forêt tropicale et la savane au Brésil sont détruites pour produire leur alimentation – un mécanisme qui contribue aux changements climatiques. Ce sont des millions de familles de petits paysans dans le Sud qui souffrent aujourd'hui des conséquences de ceux-ci : cyclones, inondations, sécheresses, faim.

Avec le slogan « Moins pour nous, assez pour tous », la campagne œcuménique invite à mener une réflexion sur sa propre consommation et à agir contre les changements climatiques, de manière individuelle ou en groupe. Elle propose des alternatives concrètes pour contribuer à la préservation de la Création. Au niveau individuel mais également politique : par une pétition, elle invite le Conseil fédéral et le Parlement à prendre des mesures efficaces contre le réchauffement climatique, au Nord comme au Sud.

Pour faire écho à la Campagne œcuménique de carême, la revue choisir s'associe à la réflexion dans son numéro de mars - à paraitre le 6 mars - avec quatre articles sur l'alimentation qui donnent des pistes d'engagements concrets pour lutter contre les déséquilibres agricoles et le gaspillage alimentaire.

Site de la campagne : www.voir-et-agir.ch

De nombreux laïcs issus du monde islamique ont signé dans la presse une déclaration appelant à la réforme religieuse de l'islam, mais aussi à une réforme politique au sein des pays musulmans. La rédaction d'Arte a rencontré deux des premiers signataires, l'islamologue franco-algérien Ghaleb Bencheickh et l'historienne franco-tunisienne Sophie Bessis.

A voir le reportage d'Arte du 28 janvier.

Lire aussi la Lettre ouverte au monde musulman d'Abdennour Bidar, philosophe spécialiste des évolutions contemporaines de l'islam et des théories de la sécularisation et post-sécularisation.

lundi, 26 janvier 2015 01:00

Une fatwa contre l'imam de la Maison des Religions

Écrit par

maison des religionsUne fatwa a été lancée contre Mustafa Memeti, imam de la mosquée à la Maison des Religions à Berne. L'information a été révélée par la Berner Zeitung et a été reprise le 23 janvier 2015 par le quotidien gratuit en allemand 20 Minuten.

Des imams conservateurs ont décrété que la prière musulmane se déroulant à la Maison des religions était non valide, a indiqué Mustafa Memeti à la Berner Zeitung. Cet imam a reçu par ailleurs des lettres de menaces, dans lesquelles il est traité de traître, de marionnette ou encore de complice en vue de l'assimilation. L'an dernier, les anciens locaux de son association musulmane avaient été vandalisés.
Le délégué à l'intégration du Canton de Berne, Manuel Haas, condamne clairement ces décrets issus de milieux conservateurs. "Il est inacceptable que les valeurs et l'ordre juridique de la Suisse ne soient pas respectés", a-t-il déclaré dans 20 Minuten.
Originaire de Serbie, Mustafa Memeti préside l'Association islamique albanaise. Il a été désigné en 2014 « Suisse de l'année » par la rédaction du SonntagsZeitung pour « son courage et son engagement dans le débat le plus explosif de notre temps ». Pour lutter contre le radicalisme, l'imam de la Maison des Religions préconise en effet une collaboration étroite entre les mosquées et les autorités suisses, y compris le Service de renseignement. Il appelle à la transparence des sermons des mosquées, soulignant que nombre de ses confrères se forgent une double image : l'une « modérée » pour l'extérieur, l'autres plus extrémiste. Il rappelle encore que la foi est avant tout affaire personnelle, et non politique. Il s'insurge donc contre toute ingérence étrangère en Suisse et appelle à une réinterprétion contextuelle des textes de Mahomet.

Pour la journaliste Mireille Vallette (in le journal en ligne lesobservateurs.ch, 31 décembre 2014) « ce qu'illustre cet homme exceptionnel, c'est donc en miroir le caractère extraordinairement conservateur de l'ensemble des imams et porte-paroles de Suisse et le verrouillage de toute exégèse. C'est l'impossibilité pour ceux qui les suivent de s'adapter vraiment, pleinement à notre société et à ses valeurs civilisées et humanistes. »

La Maison des Religions a ouvert ses portes en décembre 2014. Elle accueille dans ses locaux huit communautés religieuses, qui s'organisent de façon indépendante et participent à la promotion du dialogue interreligieux. (apic/réd.)

vendredi, 16 janvier 2015 01:00

Manille, le pape exauce un rêve d’enfants !

Écrit par

DSC 4254 1Le rêve des enfants des rues de Manille, dont la revue "choisir" s'est fait témoin dans son numéro de janvier, a été exaucé par le pape ! Après la messe célébrée par François à la cathédrale de Manille, plus de 300 enfants de la rue ont explosé de joie en voyant le pape franchir le seuil de la Fondation Anak-Tnk pour une visite surprise.

mardi, 06 janvier 2015 01:00

Nouveaux centres de médias catholiques

Écrit par

Cath.ch newPlus clair, plus élégant, plus sobre, plus journalistique, tels sont les qualificatifs qui se prêtent bien au nouveau look des portails catholiques suisses dont le romand www.cath.ch. Une belle réussite qui propose notamment un premier dossier sur l'Abbaye de Saint-Maurice et son nouveau parcours de visite du site culturel et patrimonial. On y trouve aussi des actualités, un agenda des activités des différents acteurs de l'Eglise catholique et bien d'autres informations. Moins visible, mais tout aussi présents, les blogs d'intervenants gardent leur place sur le portail cath.ch. Ainsi, choisir continue de proposer régulièrement des articles, tout comme des personnalités du monde catholique, tel le prévôt du chapitre cathédral Claude Ducarroz ou le Frère Guy Musy.

Le portail catholique romand relooké, comme celui des alémaniques et celui à venir des tessinois, est l'une des parties visibles de la nouvelle organisation des médias catholiques qui se veulent plus ancrées dans l'actualité. « Un processus de plus de deux ans qui a permis la fusion en trois nouveaux centres de médias – un par région linguistique – des anciennes institutions médiatiques de l'Eglise : APIC-KIPA, CCRT, le portail cath.ch, le service alémanique Katholischer Mediendienst, et le centre tessinois CCRTV », note le communiqué de la Conférence des évêques suisses (CES). Communiqué qui précise : « Le travail des agences de presse, radio et TV, réseaux sociaux et portails internet ne sera plus accompli par différentes rédactions et institutions indépendantes, mais réuni dans les nouveaux centres. L'Eglise relève ainsi le défi des profonds changements technologiques du monde médiatique actuel. » Il poursuit : « Mais la coopération au-delà des frontières linguistiques ne peut être négligée, car toutes les régions forment une seule Eglise catholique en Suisse. » Et c'est très précisément ce que démontre la nouvelle ligne graphique commune des trois portails que sont www.cath.ch, www.kath.ch et www.catt.ch (le portail tessinois sera effectif le 22 janvier).

Si cette réorganisation des médias catholiques suisses en trois centres, démontrant est à l'image du nouveau site cath.ch, gageons qu'elle sera créative et fédérative !

mardi, 23 décembre 2014 01:00

Déminage, good news

Écrit par

MozambiqueUne bonne nouvelle pour clôturer l'année. Ça change et ça fait du bien... La Fondation Digger, basée à Tavannes dans le Jura bernois, a annoncé que la province de Tete au Mozambique a été officiellement déclarée libre de mines par l'Institut National de Déminage (IND).


Suite au combat pour l'indépendance et à la guerre civile, entre 1964 et 1992, le Mozambique fait partie des pays les plus gravement touchés par ces saletés. Le déminage a déjà permis à des milliers d'agriculteurs de retrouver leurs champs et de reprendre la production alimentaire. La Fondation Digger (www.digger.ch) se dit d'autant plus enthousiasmée par cette nouvelle qu'elle a y contribué. Une des ses machines de déminage est utilisée à Tete depuis 2012, grâce à l'aide de la DDC.

lundi, 15 décembre 2014 01:00

Hommage à Maurice Zundel

Écrit par

Le 13 décembre 2014, la paroisse du Sacré-Cœur de Lausanne-Ouchy a honoré l'abbé Maurice Zundel (1897-1975), prêtre et mystique. Le parvis de l'église, béni en ce samedi soir, comporte une rampe agrémentée de stèles de verre comportant des citations du célèbre prédicateur.

Des lumignons fabriqués par les enfants et les jeunes délimitaient en lumières la placette rénovée qui a été bénie par le curé, l'abbé Gabriel Pittet. Il s'est félicité de la présence de « deux œuvres qui sont un plus pour l'église, la paroisse et le quartier ». Deux œuvres ? Le nouveau parvis dallé et la rampe d'accès à la porte latérale de l'église. L'aménagement de ce « chemin de cœur » a été confié à l'artiste verrier Françoise Bolli d'Yverdon-les-Bains. L'idée ? Des plaques de verre colorées et des stèles blanches, se référant à l'abbé Zundel qui passa ici ses dernières années, avant 1975.

Une invitation à la méditation

« J'ai créé douze stèles de verre, marquées d'une citation de Maurice Zundel. Car il est le cœur spirituel de ces lieux, indique Françoise Bolli. » Entre ces stèles, des plaques de verres de couleur, du rouge orangé au rouge, mènent à l'église. L'artiste s'est replongée dans l'œuvre de Zundel pour choisir les textes. « Les racines de l'homme sont en avant de lui », « Croire en Dieu peut n'engager à rien, mais croire en l'homme engage à tout » : l'arrêt invite à la méditation. Une manière d'offrir à tous la pensée de Zundel, comme les pages d'un livre. « L'œuvre est venue illuminer l'espace, indique avec satisfaction Bruno Migliarini, paroissien responsable du projet. Nous transmettons quelque chose de l'esprit de Zundel ».

Les verres bifaces sont illuminés de l'intérieur, à la nuit tombée. La pensée de Maurice Zundel illumine donc Ouchy, nuit et jour. « Ses citations nous éclairent même lorsque le soleil ne brille plus », dit Françoise Bolli. L'inauguration officielle du parvis est prévue en mai 2015.

pour l'apic
Bernard Litlzer, CCRT

En janvier 1997, à l'occasion du centième anniversaire de la naissance de Maurice Zundel, la revue choisir publiait un numéro spécial consacré au théologien suisse.
A lire en pdf sur  http://choisir.ch/religions/dossiers/item/1670-maurice-zundel-1898-1975

Page 12 sur 21

Retrouvez les propos du pape François parus dans choisir, assortis de 11 réactions de spécialistes !

Livre Pape 2

Avec, en exclusivité sur notre site, les propos de Pierre Emonet sj, directeur de choisir, et de Charles Morerod op, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg.