banner religion 2016

Religions

JerusalemLe 26 juin 2015, le Saint-Siège signait un accord-cadre avec l’Etat de Palestine, remplaçant celui établi en 2000 avec l’OLP. Personnalité reconnue et grand connaisseur de la région de la Terre Sainte, le Père jésuite David Neuhaus en a analysé la portée dans la revue choisir d'octobre 2015 et l'a replacé dans une perspective historique de recherche de la paix. Une perspective qui était déjà au coeur du document conciliaire Nostra aetate, (Notre époque), promulgué il y a 50 ans, le 28 octobre 1965, par le pape Paul VI. C'est sur cet important document conciliaire sur les relations de l’Eglise avec les religions non chrétienne que le Père israélien David Neuhaus sj jette cette fois son regard pointu. Les chrétiens de Terre Sainte vivent une réalité spécifique : ils sont à la fois minoritaires face aux juifs et face aux musulmans, relève-t-il.

jeudi, 01 octobre 2015 14:36

Au nom des libertés

Écrit par

Attentat de Charlie Hebdo, exactions commises par Daech ... la tension entre liberté d’expression et liberté religieuse mal comprises entraîne de terribles violences. Lors de la 28e session du Conseil des droits de l’homme (Genève, du 2 au 27 mars 2015), Mgr Tomasi, nonce apostolique auprès de l’ONU, a fait une intervention remarquée à ce sujet.

L’Aide à l’Eglise en détresse (AED) a publié en octobre 2014 son « Rapport sur la liberté religieuse dans le monde »[1]. Celui-ci décrit de nombreuses situations de discriminations ou de persécutions liées à l’appartenance religieuse. Les pays occidentaux sont également concernés par la fragilisation du respect de la liberté religieuse, due ici, en partie, à une laïcité mal comprise.

Le durcissement au Moyen-Orient de mouvements radicaux dits islamiques fragilise le dialogue interreligieux. Et les attaques commises dans le monde contre des chrétiens consolident le mur entre les communautés. Avec cette question qui revient souvent : peut-on encore se fier à un musulman ? Or comment construire des relations sans confiance ? La difficulté est réelle, et l’affronter exige ruse et innocence.

jeudi, 20 août 2015 09:00

Les laïcités suisses

Écrit par

Le fédéralisme suisse fait de notre pays le mini représentant des différentes modalités de la laïcité en vigueur en Europe et de l’adaptation des régimes juridiques aux réalités sociales.

mercredi, 12 août 2015 02:00

Catholiques à Tel Aviv

Écrit par

Israël cultive le paradoxe d'être le seul pays du Proche-Orient où le nombre de chrétiens augmente constamment du fait de l'immigration. Venus en majorité d'Asie, ces migrants occupent une place à part dans le pays. Une délégation de l'Aide à l'Eglise en détresse (AED) est allée à leur rencontre. Visite d'une communauté de Tel Aviv, dirigée par le Père jésuite David Neuhaus.

L’extrémisme juif est un dévoiement religieux semblable à Daech, selon le Père Jean-Michel Poffet op, directeur émérite de l’Ecole biblique de Jérusalem, interviewé pour l'agence Cath-Info.

Pour le dominicain fribourgeois, qui a vécu en Israël de 1999 à 2008, "les extémistes juifs sont des fondamentalistes absolus. Dès qu’un verset biblique mentionne le nom d’un village dans lequel a transité Josué ou Abraham, ils considèrent qu’il est à eux. Le problème, au fond, c’est une question d’interprétation des textes sacrés. C’est un enjeu qui vaut également pour le christianisme et l’islam. Il faut apprendre à lire la Torah, la Bible et le Coran dans leur contexte. Dans l’Eglise catholique, le magistère nous y invite. La constitution dogmatique Dei Verbum, du concile Vatican II, est le fruit d’un long combat, mené notamment par le Père Lagrange, en faveur d’une lecture qui soit à la fois croyante, historique et critique de la Parole de Dieu. Or le judaïsme n’a pas d’équivalent qui pourrait proposer, voire imposer, une certaine lecture. Il y a de grandes Universités et de grands intellectuels juifs, mais les milieux fondamentalistes ne s’en préoccupent pas. Pis encore, ils sont scandalisés par des études historiques qui s’opposent à leur lecture “conquérante” des livres bibliques."

Vous pouvez lire ici l'ensemble de cet entretien.

vendredi, 24 avril 2015 13:19

Coptes ET Egyptiens ou Ethiopiens

Écrit par

Après les 21 coptes égyptiens sauvagement décapités, voici que l'Etat islamique (EI) annonce le meurtre de 28 chrétiens, aussi en Lybie, aussi coptes. Mais cette fois-ci, ils ne viennent pas d'Egypte, mais d'Ethiopie. Les similarités ne s'arrêtent pas là. L’Egypte et l'Ethiopie, deux pays de diversités religieuses, partagent plus qu'il n'y paraît : les communautés religieuses y coexistent pacifiquement, même si les collaborations entre communautés doivent encore s'y intensifier. Si une stratégie doit se dessiner, c’est peut-être là qu’elle peut trouver des éléments pour se construire.

Page 3 sur 8