bandeau art philo
dimanche, 20 janvier 2019 09:30

Journal en poésie

Écrit par

journal en poesieMême si parler d’un livre de poésie est une gageure, je vais essayer de le faire sans «intellectualiser» mais en me laissant porter par mon ressenti.

Auteur de nombreux recueils de poésie et de trois romans, Jean-Daniel Robert arrive encore à nous émouvoir. Il sait tisser ensemble silence et parole, solitude et amour, terre et chair, joie et tristesse pour aller «jusqu’au bout des mots […] jusqu’au bout des morts». Il nous fait voyager au fil des quatre saisons, dans l’espace et dans les sensations entre «lichens et tendresse / Humus et chair». Passeur de joie, «sourcier du soleil, il marie le feu et le gel pour se dessaisir des peurs / pour laisser place au vent. Il cultive les jachères des mots / où se mêlent bruyères et champs noirs… les labours de la parole/ où s’allient aube et crépuscule». Merci à ce poète qui nous fait découvrir l’enluminure du chemin, que les photos d’écorces et d’arbres d’Adriana Passini illustrent avec beauté et justesse.

Jean-Daniel Robert
Journal en poésie
Genève, Encre Fraîche 2018, 158 p.

dimanche, 20 janvier 2019 09:23

Le Chah du Mahboulistan

Écrit par

m732 Olizane CouvSemblable aux Lettres persanes de Montesquieu, ce conte, paru en 1923, relate les tribulations d’un potentat oriental d’un pays imaginaire entre la Perse et l’Inde. Assoiffé de richesses, il vient à Paris pensant y trouver tout l’argent recherché.

L’auteur, qui se cache sous le pseudonyme de Karagueuz Effendi (que l’on pourrait traduire par «Maître Guignol»), n’est autre que Jacques de Morgan (1857-1924), explorateur égyptologue et iranologue. Il nous offre une farce ou parodie des mœurs des institutions de son époque, aussi bien françaises qu’orientales. On pourrait tout aussi bien transposer ce conte dans l’actualité présente, avec des mœurs plus subtiles mais ô combien réelles.

Quelques heures de lecture pour se détendre entre deux lectures plus sérieuses!

Karagueuz Effendi
Le Chah du Mahboulistan
Histoire orientale
Genève, Olizane 2017, 241 p.

vendredi, 28 décembre 2018 07:39

Les souvenirs d'un apprenti lecteur

Écrit par

CollageDurussel2 choisirjanv19Khalil Gibran, Simone Weil, Ramuz, Mauriac, J.-P. Monnier et André Durussel.Choisir vous propose en marge de son édition 690, qui porte notamment sur la notion du "chez soi", un extrait remanié de Vives clartés d'André Durussel (à paraître en 2019). Le poète et essayiste vaudois évoque ici la vision de l'enracinement de différentes figures de la littérature, avant de donner la sienne à travers le récit de trois maisons qui ont contribué à forger son identité d'homme et d'auteur romand. Un texte qui nous mène de La Vallée de Joux à Tolochenaz, en passant par La Rippe. Un pays de Vaud au siècle dernier qu'il dépeint avec tendresse.

ArtBrut JaponIl est loin ce temps où Jean Dubuffet espérait la reconnaissance de «l’art des fous» et des marginaux. Le formidable engouement qu’il suscita a entraîné avec lui la quête de nouveaux territoires. À l’Europe centrale succède depuis une dizaine d’années le Japon, auquel s’attache la Collection de l’Art brut à Lausanne dans une exposition qui regroupe vingt-quatre créateurs jusque-là inconnus en Europe.

Art brut du Japon, un autre regard, jusqu’au 28 avril, Collection de l’art brut, Lausanne
Art brut japonais II, Halle Saint-Pierre, Paris, jusqu’au 10 mars

jeudi, 27 décembre 2018 10:00

Une sociologie de la relation au monde

Écrit par

Rosa Resonance montageQue se passe-t-il donc dans nos sociétés? Pourquoi les crises se multiplient-elles, alors que jamais on a tant œuvré pour la liberté et le bonheur? Parce que la modernité dérègle la relation au monde, «c'est-à-dire la manière dont les sujets que nous sommes font l'expérience du monde et prennent position par rapport à lui».

La réponse que propose Rosa, dans son ouvrage qui fait déjà référence Résonance: une sociologie de la relation au monde (la Découverte 2018), peut sembler surprenante. Mais qui lira attentivement le philosophe et sociologue allemand découvrira qu'elle permet de rendre compte d'une multitude de phénomènes ambiants déroutants, apparemment sans liens entre eux. Il comprendra mieux ce qu'il vit lui-même, par exemple dans son rapport à la nature ou à la musique. Et il en sera convaincu à son tour: c'est bien là l'un des nœuds du problème. Mieux encore, il pourra peut-être faire sien ce credo optimiste de l'auteur: «Une autre façon d'être-au-monde, une autre forme de relation au monde est possible», gage d'une vie meilleure.

mardi, 25 décembre 2018 11:41

L’énigme amish

Écrit par

LégeretJacques Légeret
L’énigme amish
Vivre au XXIe siècle comme au XVIIe
Genève, Labor et Fides 2017, 304 p.

Quand on nous parle des amish, des images surgissent: carrioles tirées par des chevaux, chapeaux de paille pour les hommes, coiffes blanches pour les femmes… et des kilts de toute beauté. «La culture amish ne dispense aucun discours, aucun enseignement écrit ou oral.» Aussi est-il précieux de lire le livre de Jacques Légeret. Journaliste indépendant qui vit à Paudex (VD), il se fait le témoin privilégié de cette «contre-culture, en opposition quotidienne avec la culture technologique individualiste américaine».

mardi, 25 décembre 2018 11:37

Pierre de Céresole - Le dernier saint vaudois?

Écrit par

CorminboeufJean Corminboeuf
Pierre de Céresole - Le dernier saint vaudois?
T1, Jongny, A-Eurysthée 2017, 208 p.

Le préfacier Alain Clavien rencontra incidemment à la Bibliothèque de Dorigny l’auteur de ce livre, plongé dans des correspondances d’écrivains. Des échanges s’en suivirent. L’auteur passa des jours et des jours à dépouiller la vingtaine d’écrits publiés du vivant de Pierre Céresole (1879-1945), dernier saint vaudois (du canton de Vaud et non de la communauté des Vaudois du Piémont), deux livres posthumes, des études diverses faites sur lui et une partie des 54 cartons contenant le Fonds Pierre Céserole.

mardi, 25 décembre 2018 11:33

Le récit et l’écriture

Écrit par

Destro PesceAdriana Destro et Mauro Pesce
Le récit et l’écriture
Introduction à la lecture des évangiles
Genève, Labor et Fides 2016, 200 p.

Cette introduction à la lecture des évangiles s’attache à la réalité du récit et à celle de l’écriture dudit récit, deux réalités qui s’entrecroisent plutôt qu’elles ne se succèdent. L’angle pris pour l’analyse est nouveau: comment les informations sur Jésus se sont-elles transmises, par qui et où? Quelles transformations ont-elles subies et dans quels contextes?

Page 11 sur 78