bandeau art philo

Expositions

En quelques années, la HEAD-Genève (Haute école d’art et de design) s’est imposée en Europe, sous l’impulsion de son directeur Jean-Pierre Greff. Tout prédestinait celui-ci à une carrière scientifique. Aux antipodes de son milieu, il décide cependant de poursuivre des études littéraires, enseigne en faculté à Metz et à Lille, ainsi que dans des écoles d’art en France. Son passage à l’Ecole des Beaux-Arts de Nantes lui communique le goût de la direction, qu’il met en application à l’Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, avant d’intégrer, en 2004, l’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Genève. Il y entreprend une réforme en profondeur de l’enseignement et une fusion des Beaux-Arts et de la Haute école d’arts appliqués. Depuis 2006, ces deux entités forment une seule institution, rebaptisée HEAD. Une aventure qu’il aborde comme un projet artistique et intellectuel certes, mais aussi en entrepreneur créatif et visionnaire.

mardi, 21 avril 2015 10:14

Du réalisme à l'abstraction

Écrit par

Des pingouins et des géraniums
Musée des beaux-arts,
Berne, jusqu’au
11 janvier 2015

Alexander Calder. Gallery III
Fondation Beyeler,
Riehen (Bâle), jusqu’au
6 septembre 2015

Antony Gormley. Expansion Field
Centre Paul Klee,
Berne, jusqu’au
11 janvier 2015

vendredi, 06 mars 2015 01:00

Arles au tournant

Écrit par

Les Rencontres d'Arles

« On n'a jamais assez de temps. Il faudra pourtant bien prendre le temps de mourir... alors, allons-y ! » Cette phrase, jetée en préambule à notre rencontre, est un joli reflet des aspirations et contradictions vécues par l'un des maîtres actuels de l'architecture mondiale. Entretien.

mercredi, 21 janvier 2015 01:00

Paysage alpestre. Une peinture du sentiment

Écrit par

Caspar Wolf et la conquête esthétique de la nature, du 19 octobre 2014 au 1er février 2015, Kunstmuseum, Bâle
The EY Exhibition : Late Turner - Painting Set Free, du 10 septembre 2014 au 25 janvier 2015, Tate Britain, Londres

Sésame, ouvre-toi ! Anker, Hodler, Segantini...
Chefs-d'oeuvre de la Fondation pour l'art, la culture et l'histoire, jusqu'au 24 août au Kunstmuseum, Berne, et du 5 décembre au 14 juin 2015 à la Fondation Gianadda, Martigny.

La collection de la Fondation pour l'art, la culture et l'histoire nous en dit plus sur Bruno Stefanini, celui qui l'a créée en 1980, que son fondateur lui-même. Pas une photo de lui, pas un entretien, ni dans la presse ni même dans le catalogue de l'exposition que le Kunstmuseum de Berne consacre à quelque cent cinquante peintures, infime aperçu de sa prodigieuse collection.
Bruno Stefanini est né en d'autres temps, lorsque la collection se vivait dans le secret. Le château de Grandson, qu'il acquiert en 1983, en est peut-être la métaphore la plus juste. Situées sur les terres vaudoises, les épaisses et hautes murailles de cette forteresse médiévale dominent depuis le XIIe siècle Neuchâtel et sa campagne environnante. Elles sont longtemps demeurées à distance, par la présence naturellement défensive du lac de Neuchâtel, dont les eaux se sont depuis abaissées.

On n'aurait guère imaginé le choix d'un château comme fief, même temporaire, d'une exposition dédiée à vingt-cinq artistes venus du continent africain. La rencontre résulte de la proximité du Palais des Nations unies, dont le Département public de l'information est associé à l'ONG Art for the World. Celle-ci est née en 1996 de la conviction que la culture peut se faire l'interprète de la paix dans le monde.

mercredi, 15 octobre 2014 15:03

Un trésor qui sort de sa réserve

Écrit par

A l'occasion du mille cinq centième anniversaire de l'Abbaye d'Agaune, le Louvre présente les chefs-d'œuvre du trésor de Saint-Maurice. Avec ses quelque dix millions de visiteurs venus du monde entier, le musée parisien donne une ampleur sans précédent à cette célébration.

Page 4 sur 5